.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Le Dollaraclip de Michel Brûlé

15 février 2008

«Un disque pauvre auquel il manque un gros travail d’édition». Ainsi se terminait le texte du critique musical Alexandre Vigneault de La Presse à propos de Tu zappes ta vie, le premier album de Michel Brûlé.

Pour ceux qui l’ignorent, Michel Brûlé est le propriétaire de la maison d’édition Les Intouchables à qui l’on doit la publication de la populaire série Amos Daragon et du controversé Livre noir du Canada anglais de Norman Lester.

Il y a une semaine, Michel Brûlé a voulu montrer une autre facette de son talent, en lançant un disque de chansons engagées. Il s’apprêterait même à monter sur les planches pour une tournée de spectacles.

Si on se fit au vidéoclip qu’il vient de mettre en ligne sur YouTube, ça promet…

On se croirait dans un vieux clip poche des années 80.

Dommage que Louis-José Houde ait cessé Dollaraclip.

[youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=by7xBZXMp6Y[/youtube]

  18 commentaires

  1. 14 ans  

    Tu as manqué le bout qui disait que Laurent LaSalle vivait dans le futur.

  2. Mylene Trottier

    14 ans  

    Je ne le connais pas mais c’est certainement pas un hit! Il n’a pas de voix, la chanson est plate et le vidéo ressemble à du Robert Palmer raté!

  3. 14 ans  

    D’aplomb que je vie dans le futur! Non mais on a quand même pu voir le lancement de disque à Infoman la semaine dernière; ça donnait justement un avant-goût de la catastrophe qu’aurait été sa tournée de spectacles…

  4. Violaine Ducharme

    14 ans  

    Yark, yark, yark! Quéssé ça? J’ai dû stopper le vidéo à 52 secondes! Pourquoi Michel Brûlé se pitche toujours dans n’importe quel projet malgré son manque de talent? *frissons de dégoût*

  5. Rose Bourassa

    14 ans  

    Ouf, il n’a pas peur du ridicule, c’est le moins qu’on puisse dire. N’écoutant pas Infoman, merci à Dominic de nous tenir au courant !

  6. monsieur caron

    14 ans  

    quel con… Un autre qui pense que le cash peut acheter du talent. Il devrait se fournir ailleurs que chez dolorama

  7. sylvaina

    14 ans  

    Je ne sais si vous l’avez remarqué, mais il a également acheté un billboard à la sortie du pont Jacques-Cartier, un truc à 7-8k par semaine…

    C’est beau la confiance en soi…

    Welcome Back Dominic – tu sembles plus motivé que jamais!

  8. Dominique Gosselin

    14 ans  

    Hé que j’haïs ça quand quelqu’un vient dire « C’est un peu vieux comme nouvelle ». On est pas tous coller sur l’ordi ou la télé! Tant pis si vous l’avez déjà vue, on passe à autre chose. Merci pour ceux qui ne l’ont pas encore vue, c’est tout!

  9. 14 ans  

    S’est pas vieux, mais sa fait vieux et tres poche. Comme il le dit si bien « A la poubelle »

  10. electronicLou

    14 ans  

    Ce n’est qu’une supposition, mais si le gars avait au moins un(e) ami(e) honnête, il se serait fait dire que c’est pourri. Je préfèrerait avoir tort, mais chaque fois que je le vois dans les médias péter de la broue, ça donne pas envie de le connaître personnellement…

  11. ficelle

    14 ans  

    Le titre de son c.d. donne le goût de faire ce qui est dit: A LA POUBELLE !!!

  12. Lenny

    14 ans  

    C’est dôle, on dirait qu’il s’envoie lui-même à la poubelle dans son vidéo :

    « Des obèses qui tonitruent » : C’est lui, ça, non ?

    « Vos pubs qui font de la pire bière la plus populaire » : si ce n’était pas de la pub, il y a bien des livres qu’il n’aurait pas vendu lui-même, car c’est loin d’être du « Madame Bovary », ce qu’il édite…

  13. Geneviève

    12 ans  

    *soupir*
    C’est terrible que des choses comme ça voient le jour. Il fait passer les écologistes et les intellectuels pour des illettrés méprisants, ce qu’il est forcément lui-même pour oser accuser tout le monde de tous ces reproches en disant  »vous, vos » et en s’en excluant.

    On dirait que c’est une joke, j’ai de la misère à y croire ! Quel flagrant manque de talent, les textes sont du brouillon, sans rime, sans esthétique. Quelle vision simpliste, enfantine, j’ai rarement vu du premier degré comme ça. Et que dire de sa voix. Visiblement il est au courant qu’il n’en a pas, il a engagé une chanteuse un peu trop motivée pour camoufler son incompétence. Le montage est à pleurer. De plus, Monsieur Brûlé a l’habitude de se prononcer contre le culte du corps, et il l’encourage pourtant en gratifiant son clip de 3 pitounes qui ne jouent même pas réellement de leurs instruments. Le concept des potiches est pratiquement copié du clip  »Destination Unknown »d’Alex Gaudino avec moins de budget et d’originalité, et c’est précisément le genre de musique qu’il semble dénoncer, car c’est sans doute trop  »populaire » pour lui. Et le pire, c’est que la mélodie est tellement simple et répétitive qu’elle reste dans la tête !

    Pathétique. Je me désole à l’idée qu’il y a tant d’artistes talentueux qui ne perceront jamais, alors qu’on peut faire des chansons aussi ridicules, et qu’elles soient entendues.

    • Karine Clément

      12 ans  

      Salut Geneviève,

      Je suis l’une des « pitounes » comme tu dis dans ton message. Je suis d’accord avec ton point, mais je dois malheureusement te dire de ne pas juger trop vite sur les « pitounes », car j’ai étudié en saxophone classique et je sais absolument jouer de cet instrument!

      Merci!

      Karine

Laisser un commentaire

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés