.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Un photographe du Devoir renversé par un cheval de la police

16 mai 2012

Jacques Nadeau est reconnu dans le milieu comme l’un des meilleurs photographes de presse du Québec. Ses photos au Devoir ont souvent été récompensées. Son talent : être toujours au bon endroit au bon moment. Il a un oeil qui lui permet de voir ce que le commun des mortels ne voit pas.

Un document vidéo d’universitv.tv tourné hier matin nous démontre à quel point son métier peut parfois être dangereux. Alors qu’il couvrait une manifestation étudiante dans les rues de Montréal, un cavalier du SPVM l’a renversé et l’a presque piétiné avec son cheval (voir vers 2:00).

À la fin de la vidéo, une altercation éclate également entre un caméraman de CTV (un des gars les plus cool que je connaisse) et un autre cavalier.

Tout ça alors que les journalistes sont de plus en plus pris à parti par les manifestants qui les accusent de manipuler l’information.

Mon collègue au 98,5 Philippe Bonneville y a d’ailleurs gouté aujourd’hui si on se fit à ce message sur Twitter.

Et après ça, ça veut essayer de nos donner des leçons de démocratie… Pffff.

  72 commentaires

  1. Erbo

    9 ans  

    C’est que le cheval lui aussi commence a être écoeuré des manifs.

    • anne campagna

      9 ans  

      si j’étais le cheval, je débarquerais ce policier de sur mon dos et je m’enfuirais en campagne.

      • Pascale

        9 ans  

        Je crois qu’il y a pire que ce commentaire. Ce sont des remarques dégradantes injustifiées. Tout le monde à le droit à la liberté d’expression, même si ça ne te semble pas pertinent. Ce n’est surtout pas une raison pour lancer des insultes.

  2. 9 ans  

    Ça me désole de voir que, pour conclure un billet sur la violence policière envers les journalistes, vous passez une remarque sur celle provenant des manifestant(e)s.

    C’est avec raison que vous et les médias de masse parlez de la violence manifestant(e)s-médias. Elle est une atteinte envers la liberté de presse. Mais, vous venez d’en être témoin, vos collègues le sont souvent sur le terrain, la violence policière contre les médias est bien réelle, ET IL FAUT QU’ELLE SOIT DÉNONCÉE dans vos pages. D’autant plus qu’elle est bien plus une attaque contre la liberté de presse que l’est celle provenant des manifestant(e)s, car elle vient de l’État. Cet État que vous dites surveiller.

    Si vous ne dénoncez pas cette violence haut et fort comme vous l’avez fait dans les derniers jours au sujet des manifestant(e)s, vous ne ferez que renforcer leur point de vue comme quoi les médias sont main dans la main avec la police.

    Saisissez cette occasion.

    • 9 ans  

      Comme je l’ai expliqué à Marjolaine plus bas, j’aurais dû écrire deux textes plutôt que de tenter de faire une pierre deux coups avec celui-ci. Ce sont deux histoires différentes mais qui démontrent à quel point les journalistes sont actuellement pris entre l’arbre et l’écorce.

  3. JF

    9 ans  

    Pierre-Luc: Ce que tu ne comprends pas, c’est qu’il n’y a pas seulement que les journalistes qui sont main dans la main avec la police. La population entière l’est.

    La population en a ras le bol de vos éclats d’hormones de croissance et se réjouissent de vous voir recevoir les coups de pieds au cul que vous auriez du recevoir il y a bien longtemps de cela.

    Par contre, peu l’admettront publiquement.

    Personnellement, je n’ai aucun problème avec ça. Quand je défie l’autorité sur une route publique, je dois répondre de mes actes; je ne vois pas pourquoi vous pourriez vous en tirer aussi facilement.

    • gui

      9 ans  

      La différence entre défier l’Autorité sur la route et la désobéissance civile,c’est que lorsque tu défies l’autorité sur la route, tu ne le fais que pour des fins personnelles et égoïstes (comme les étudiants qui demandent des injonctions par exemple),alors que lorsque tu fais un acte de désobéissance civile,tu cherches à renverser des lois iniques au profit d’une plus grande justice pour tous. Il faut simplement aller se renseigner sur la désobéissance civile et comprendre ce que c’est avant de dire n’importe quoi, n’importe quand, à n’importe qui.

      • Jf

        9 ans  

        Une plus grande justice pour qui? Ah oui, une minorité. Vous êtes si important qu’on doit tous arrêter de faire tourner la planète pour vous écouter; bien sur!

        • Alex

          9 ans  

          Les noirs sont et ont toujours été une minorité ici comme aux USA ou en Europe. Devrait-on revenir en arrière et leur enlever leur droits parce que, au bout du compte, ça te rend moins riche?

          Les gais sont et ont toujours été une minorité, ici comme aux USA ou en Europe. Devait on non-seulement continuer de les couvrir d’opprobre, voire les mettre à mort sous prétexte qu’ils ne font pas partie de ta majorité?

          T’es franchement mal socialisé mon JF.

        • Pascale

          9 ans  

          Je ne crois pas que les étudiants demande que la terre arrête de tourner, par contre ce sont eux qui porteront la société sur leurs épaules dans quelques années. Ça ne coûterais pas grand chose à M. Charest d’arêter sa masquarade et de les écouter. Le conflit pourrait aurait plus de chance de s’arrêter.

        • Jean

          9 ans  

          Ridicule argument monsieur Jf. Un dernier sondage indique 1ue 60% de la population québécoise est contre la hausse.
          La lutte étudiante est une lutte populaire, une lutte qui remet en question l’agenda néolibéral qui ne gouverne que pour une élite!

          Bon yeu! On va tu finir par réaliser que les étudiants sont les seuls à tenir tête à ce gouvernement corrompu et mafieux?
          Avec 24% du vote populaire le gouvernement n’a pas de légitimité pour gouverner de la façon qu’il le fait.

          Voici pour vous faire du bien monsieur Jf:
          http://www.youtube.com/watch?v=t8UOlaGSB9M

    • 9 ans  

      Le point est que les médias se défendent en disant qu’ils n’hésitent pas à saisir les tribunaux pour empêcher la police de leur voler leur matériel. Ils clâment haut et fort qu’il y a une indépendance entre médias et appareil judiciaire.

      C’est bien beau le dire, faudrait que la démonstration en soit constante. On peut débattre longtemps de la publication des photos, des noms et des détails sur la vie privée des suspects du métro avant même leur mise en accusation. Mais il reste que les médias ont donné l’impression d’avoir servi d’organe de communication à la police, sur ce coup. Ce fut une goutte de plus dans un vase plein, si on ajoute les éditoriaux démagogiques et les propos de chroniqueurs à la Clown 10-4. Et en taisant constamment la répression policière dont leurs travailleur(euse)s sont victimes, les médias n’aident pas leur cause. Ils amplifient l’image voulant qu’ils se soumettent à la police.

      Je suis photographe indépendant, je collabore avec quelques petites publications et vends des photos à des plus grosses. Je n’ai rien à voir avec les médias de masse, mais je paie le même prix qu’eux sur le terrain. Et ça énerve. Autant je déteste la réaction des manifestant(e)s, autant je ne cesserai de répéter que les médias doivent faire leur examen de conscience, car la colère des gens contre les médias n’est vraiment pas partie de nulle part.

      • 9 ans  

        S’il y a une profession qui fait son examen de conscience de façon compulsive, c’est bien la presse québécoise! J’ai assisté à assez de congrès de la FPJQ pour affirmer que les journalistes sont les premiers à s’auto-critiquer et à questionner le système. Mais comme dans n’importe quelle profession, tout n’est pas parfait et ne le sera sans doute jamais.

      • Jf

        9 ans  

        J’aime déjà mieux ce discours. Je dois respecter ton opinion parce que je suis moi aussi photographe; mais je suis entre l’Arbre et l’écorce parce que j’ai toujours été d’avis que pour avoir la primeur des clichés des événements extrêmes, il y a un risque et que c’est tout aussi triste quand ça arrive que glorieux quand on s’en sort indemne.

        Je suis également d’avis que les médias ont un devoir social de dénoncer les contrevenants lors de ces événements qui se rapprochent plus du terrorisme que d’une manifestation d’opinion.

        En bon français, on laisserait ces gens là tranquile et on leur donnerait probablement une meilleure tribune si les conséquences étaient subies par les VRAIS responsables de ces décisions. Et comme ces événements sont mis en place pour faire « chier » un max de gens; je ne peux pas me convaincre que les gestes drastiques des policiers étaient appropriés.

        En fait, ils ont déployés les forces de la même intensité que les événements que vous provoquez.

        On récolte ce qu’on sème.

    • Chose Binne

      9 ans  

      JF: Ce que tu ne comprends pas et que tu comprendras quand tu revendiqueras quelque chose une fois dans ta vie c’est que la police n’est pas là pour protéger et servir comme tu as l’air de le croire. Restes mou, ça vaut mieux pour toi mais stp ne pense pas que tu as compris quoi que ce soi.

      JF: »La population entière l’est », ma plus meilleure phrase de cet auteur

      • Jf

        9 ans  

        Si « comprendre » selon ta définition est que je dois me sentir plus important que la terre entière quand quelque chose fait pas mon affaire; alors je me considère chanceux de ne pas comprendre.

        Et je voulais éditer mon commentaire pour ajouter « majorité » a quelque part; mais c’est malheureusement impossible. J’ai généralisé et je m’en excuse. Par contre, on est dans une démocratie et l’opinion public n’est malheureusement pas en votre faveur.

        La police est là pour empêcher des troubles fête de poser des actions qui visent à empêcher des gens q

    • Martine

      9 ans  

      Mais vous es ce que vous vous relisez parfois?Quel imbécile! Je ne vous souhaite pas cher JF. D’avoir un jour a revendiqué un droit ou un injustice, pcq ceux que vous vérérez ce generons pas pour vous le botté votre cul!

      • Jf

        9 ans  

        Vous me connaissez surement beaucoup pour pouvoir admettre que je n’ai jamais affronté une injustice.

        Mais si vous ne me connaissez pas, c’est probablement parce que, justement, je l’ai fait dans les règles de l’art et dans le respect des procédures.

        C’est là que les étudiants (qui appuient ces manifestations; il faut quand même pas généraliser) ont misérablement failli.

    • Véronique Olivier

      9 ans  

      Je fais partie de la population et je suis en désaccord avec les sentiments méprisants contre les manifestants que vous attribuez à la population entière.

      • Milena

        9 ans  

        Je fais partie de la population même si je suis étudiante, et je soutiens la cause des manifestants.

    • Francois Dion

      9 ans  

      Tu connais la liberté de Presse? C’est l’un des fondements de la démocratie. On a bien beau envoyer notre armée outre-terre pour défendre ce beau principe, si on ne le défend pas ici, ca n a pas de bon sang. Un policier ne peut pas demander a un caméraman de cessez de filmer, et encore moins s’il a une carte de presse en bonne et du forme autour du cou!

  4. Marjolaine Arpin

    9 ans  

    Il faudrait que les journalistes commencent à comprendre la fracture qui s’enfonce entre la jeunesse éduquée et les média, qui ne font plus leur travail mais celui de propagande du gouvernement. C’est désolant, mais non, on ne croit plus aux « grands » médias. Que voulez-vous, vous avez trop tiré sur l’élastique, vous avez trop menti, trop donné la parole à la Police au détriment des manifestants. On fait ce qu’on peut pour pas tous vous mettre dans le même panier, mais dès qu’on voit un logo de La Presse, de Québécor ou de Radio-Can, ben non, on vous aime pas. Pi oui, on essaie de vous empêcher de nous utiliser pour faire votre propagande. La collusion oligarchique entre les pouvoirs politiques, financiers et médiatiques, on la voit et c’est pour ça qu’on vous voit maintenant comme faisant partie intégrante du problème, du système pourri contre lequel on lutte.

    Si vous êtes sensibles à la chose, ben venez-nous voir, offrez-nous une entrevue de fond sur le sujet. On va s’en jaser et on va essayer de se comprendre, de comprendre la fracture entre le peuple éduqué et les médias dits « d’information ».

    • Mary

      9 ans  

      Je suis d’Accord avec toi, mais malheureusement, j’ai appris aujourd’hui que s’il montre une opinion quelconque, ils se font mettre dehors de leur emploie…les média sont pogner aux couilles, voilà pourquoi il y a tant de désinformations

    • 9 ans  

      Marjolaine, je vous le concède, la dernière ligne de mon texte n’était pas la plus habile que j’ai écrite. Je suis tombé sur le tweet de mon collègue Bonneville alors que je terminais le texte sur l’incident de Jacques Nadeau et j’ai décidé de l’inclure à la dernière seconde. Il aurait fallu que je prenne plus de temps pour justifier mon « pffff » de frustration ou carrément écrire un deuxième texte sur l’intimidation croissante que vivent les journalistes sur le terrain depuis quelques jours.

      Quand je soulevais la question de la leçon de démocratie, je faisais surtout référence (dans ma tête, en tout cas) à l’incident regrettable survenu en face du Palais de justice de Montréal plus tôt cette semaine. Des manifestants ont alors empêché les médias de faire leur travail en bousculant les journalistes et les caméramans et en masquant leur lentille à l’aide de foulards et de drapeaux. Je vous invite à voir le reportage de Tristan Péloquin sur le site de La Presse pour voir à quel point on a brimé la presse cette journée là. Le président de la FPJQ est même sorti publiquement pour dénoncer la situation.

      Chaque jour des collègues me rapportent le climat de plus en plus tendu qui existe entre les journalistes et les manifestants et même si je comprends que le niveau de frustration envers la presse et les médias augmente un peu plus chaque jour, je trouve la situation inquiétante et inacceptable.

      Pour ce qui est de ta vision du monde médiatique (propagande, collusion oligarchique, etc) j’ai trop entendu ce discours pour savoir que je n’arriverai pas à te faire changer d’avis dans un commentaire de blogue. Mais je crois tout de même que tu exagères en affirmant que le fond du sujet n’a pas été abordé. Je crois aussi qu’une certaine diversité d’opinion existe dans les médias de masse et que la presse québécoise se porte plutôt bien quand on considère toutes les enquêtes qui ont secoué le gouvernement et le pouvoir ces derniers mois.

      En espérant pouvoir en discuter plus longuement lors d’une éventuelle rencontre de famille 😉 Au plaisir.

      • Jennifer beaudry

        9 ans  

        Tant qu’à souligner l’intimidation dont sont victimes les journalistes, je vous invite à imaginer la situation des professeurs. Tsé, une ligne de plus ou de moins.

  5. Guillaume

    9 ans  

    Je peux comprendre que cela soit frustrant pour ces journalistes qui ont été pris à partie par les manifestants. Selon c’est très navrant. Cependant il faut comprendre que la majorité des médias, les grands médias traditionnels plus précisément ont pris à partie le mouvement étudiant, ce qui a entraîné une brisure. Le lien de confiance étant brisé, il peut (et on le regrette tous), y avoir un certain manque de discernement vis-à-vis certains journalistes. Étant moi-même un étudiant en communication, en plus d’être un citoyen engagé et assez autodidacte au niveau des médias, j’ai fait le constat que de toute ma vie je n,ai jamais vu une couverture médiatique aussi médiocre, exécrable et j’irais jusqu’à dire dégueulasse. Je ne généralise pas dans le sens que certains journalistes ont eu la décence de l’objectivité ou de donner un autre angle, mais encore une fois ils sont trop peu nombreux pour que la population le remarque vraiment. Nous assistons dans ces médias de masse l’utilisation de la démagogie, du sophisme, des fausses-vérités ou demi-vérités, omissions de point de vue et de détails importants, détournement du débat de fond, manipulation et destruction du langage, mépris, condescendance, paternalisme, diffamation, mensonge et par une petite clique une forme de discours disgracieux, irrespectueux et haineux. C,est pourquoi le lien de confiance face aux journalistes, chroniqueurs, éditorialistes et animateurs sur les grands médias est biaisé ou brisé. Ce photographe du Devoir dont j’ai toujours admiré le travail devrait donner une leçon de journalisme à plusieurs de ses collègues.

  6. Marjolaine Arpin

    9 ans  

    Précision : mon commentaire vise évidemment la fin de votre billet, cousin Dominic Arpin.

  7. Guillaume

    9 ans  

    désolé pour les erreurs de frappes et autres.

  8. Lemony

    9 ans  

    Pour faire de l’équitation depuis plus de 20ans ici il s’agit clairement d’un mauvais controle de sa monture. Le cheval ne peut ajuster sa vision lorsqu’il y a un obstacle de proche.

    Voici un video qui explique tres bien ce probleme.

    http://www.youtube.com/watch?v=QAfk4QL1RzU&list=FLLkvSws-YnQ4O8LIrAUej_Q&index=119&feature=plpp_video

    Je leve mon chapeau aux chevaux pour gardés leur calme. Non aux policiers … Retournez sur les bancs d’école avant de vous servir d’animaux comme  »derby de démoliton »

    Au plaisir!

    • ano nyme

      9 ans  

      je me disait la même chose mais ayant beaucoup moins d’expérience que vous je me retenais de commenter sur le sujet il ne faut jamais oublier que le cheval voit 7 fois plus gros que nous… Et on voit précisement le moment ou le cavalier perd le contrôle de sa monture. TABAR… ce ne sont pas des jouets ce sont des chevaux l’animal avec le plus de sentiment et de compréention humaine que je connaisse je trouve vraiment dommage qu’il s’en serve comme char d’asssault que vont t’il faire avec lui qunad il aura atteint 5,6,7 ans il vont tout simplement s’en débarasser pour un plus jeune et après ce cheval va continuer d’être stresser surement pour le reste de sa vie…

  9. AF

    9 ans  

    @ JF… gros TaTa… Tu dois probablement lire et écouter les mêmes nouvelles que « toute ta population »

    • Jf

      9 ans  

      Non, je fais juste arriver en retard au bureau; éviter de vivre ma vie comme je la vis habituellement à cause d’une gang d' »incompris »; comme toute la population.

      • caroline

        9 ans  

        haaaa la perturbation du quotidien par des débats qui touchent et concernent toute la société… quelle plaie que tout ne roule pas toujours sur des roulettes et que parfois des gens aient des chose à dire..!
        Mais comme les effets ne se verront pas aujourd’hui, c’est pas grave, laissons aller jusqu’à demain !
        demain, quand les gens ne seront plus capables de te rendre des services essentiels correctement parce qu’ils n’ont pas reçu la bonne éducation et ne comprennent pas bien le formulaire, tu n’auras simplement plus de job où tu pourras être en retard… et toute ta journée pour manifester !

      • Melanie

        9 ans  

        Mr JF: et oui, une révolution, ça dérange les petits comforts et habitudes quotidiennes. Dites-vous bien que sans révolutions, les femmes ne pourraient pas voter, les noirs seraient esclaves et on lancerait des roches aux gens d’autres races, orientations sexuelles et religions.
        Mon coeur saigne pour vous qui vous sentez « dérangés » dans votre petite routine alors qu’un gouvernement corrompu et mafieux est en train de violer et vendre tout le Québec aux corporations, sous le nez des contribuables, sans que personne ne bouge. Les seuls qui tiennent tête à ce gouverne-MENT et tentent de changer le cours disgracieux et la tournure innacceptable qu’a pris la province sont les étudiants, les groupes environnementaux et quelques citoyens qui manifestent dans la rue contre l’injustice. Vous, ce qui vous dérange, c’est d’arriver en retard au travail et vous êtes incommodé par la soif de justice et de changement qui est plus qu’évidemment et urgemment nécessaire. Cessez donc d’être égocentrique, vous et le reste du 40% de la population qui se sentent dérangés dans leur petite bulle rose, entretenue par l’égoïsme et le « je m’en foutisme » et nourrie par une névrose contagieuse qui vous pousse à enfocner la tête dans le sable de plus en plus creux tant que ça ne touche pas votre petit nombril ou votre chèque de paye. HONTE à vous et à tous ceux que le changement dérange.

  10. Leane

    9 ans  

    Votre dernière phrase est tellement de mauvaise foi

    • Marjolaine Arpin

      9 ans  

      Oui, tellement de mauvaise foi.

  11. Mary

    9 ans  

    D’un ! Renversé un caméraman comme ca, c la preuve que la police abuse ! C’est vraiment la fautes des étudiants ?? FUCK OFF !! Dans cette histoire la C’est un étudiants qui a aider le journaliste a se lever… C’Est quoi ca des commentaire sans queu ni tête ! en tout cas, on a la preuve que beaucoup de personne au Québec sont inculte et se font avoir par les médias…Et simplement pour information…si un journaliste vient a décrire la situation comme elle l’Est réellement, il se fais calisser dehors, ya pu de job…

  12. Martine

    9 ans  

    Je suis en effet d’avis que je ne peux plus me fier aux médias pour suivre cet événement. J’essaie de diversifier mes sources d’informations d’actualités le plus possible afin d’avoir une opinion le plus près de la vérité, mais plus le temps passe, plus je me dis que je ne devrais même plus suivre ce qui se passe car en effet, les médias font presque de la propagande face à tous ces événements.

    Prenons l’exemple de ce cheval. Je remercie grandement Lemony qui a pris la peine de pousser un peu plus loin ses recherches au lieu de simplement se dire : Oh ca pas d’allure foncer sur un journaliste! Les médias ne semblent plus se poser de questions. Ils prennent les images, font leur montage avec ce qui est le plus saisissant et ne vont pas plus loin, ne vont pas à la recherche de la vérité. Un journaliste devrait toujours se demander « pourquoi? » et ça ne semble plus se faire avec ces événements. C’est ça qui est désolant.

    Je tiens à spécifier que mon commentaire n’est nullement diriger vers monsieur arpin ou un journaliste en particulier. Je les généralise : évidemment, tous comme les étudiants, il y a des exceptions à la règle 😉

  13. François Genest

    9 ans  

    Une façon de donner protéger tout le monde est de filmer les journalistes pendant leur travail. Comme ça les citoyens peuvent rendre toute l’information disponible et non seulement les 12 secondes retenues au montage.

    Par exemple, dans la succession de vidéos suivante, on voit le motard qui a foncé sur un manifestant, on voit des citoyens demander à une journaliste de les entendre et puis les deux entrevues que les journalistes ont accepté de faire.

    Un policier à moto fonce sur une foule et provoque l’indignation des manifestants

    http://youtu.be/bMShqWBih5Y

    Des indignés protestent contre le traitement de l’information lors d’une manif contre Power Corp

    http://youtu.be/E6zqYD18sts

    Manifestation contre Power Corporation – Témoignage sur le comportement du motard

    http://youtu.be/RLwkLsPHCE8

  14. al

    9 ans  

    C’est completement débile de rabaisser encore les étudiants dans cette article..

    C’est clairement de la brutalité policiere envers les journalistes en plus des manifestants..

    INCROYABLE!!

    Personne a dit que TOUT les journalistes avaient perdu leur integrité journalistiques mais bien que la plupart d’entre eux n’arrete pas de « PASSER LEUR MESSAGE » de droite et rabaisser les étudiants ouvertements dans les médias comme la presse, journal de montreal, radio canada, tva, lcn, et j’en passe….

    VOUS ETES LA HONTE DU QUEBEC… tout les journalistes integre se reconnaissent et non rien a se reprocher.. les autres… MANGER DE LA CRISS DE MARDE GANG D’EPAIS.. On vous a engager justement parceque vous étiez un épais de la droite arrogant pour que vos articles vous ressemble..

    C’est rendu que les Desmarais et Peladeau on meme pas besoin de mettre de la pression sur leur journalistes pour qu’il passe un message de droite pour controler le peuple.. ils ont juste a engager des épais sans intégrité journalistique et visiblement de droite pour remplir la majorité de leur article et rajouter des ti truc de gauche ici et la juste pour dire que c’est pas trop visible..

    GANG DE CAVE.. J’ai honte du québec dans lequel on vit… Esclave de Desmarais et sa bande de voleur, arnaqueur, corrompu… sans meme sans rendre compte…

    PATHETIQUE.. comme si un peuple pourrait se sortir indem d’avoir violer et cracher sur tout les jeunes, famille conscientisés du futur. On s’en va vers une societé de gang de rue et de police totalitaire qui protege les investissements des ultra riches… et une PERTE TOTAL DE TOUT NOS RESSOURCES!!! au profit de ces riches qui nous controle…

    GANG DE CAVE…. on essait de vous expliquer mais a chaque fois vous vous fermer vers votre petite personne et vos arguments sans fondation réel.. vous attaquer personnelement les jeunes tandis qu’il font ce que VOUS/NOUS devriont faire GANG D’EPAIS. Mais c’est clair que ca vous touche pas alors vous vous en calisser.. WHO CARES ABOUT THE FUTURE WHEN YOU GONNA DIE SOON.. et oui, vous avez hypothequé le quebec, vécu comme des rois et vous voulez mourir comme des rois.. avec le controle jusqu’a votre mort… mais a votre mort, il va etre trop tard.. en FAIT, dans 5 ans, il est trop tard.. si le PLQ passe encore ou si rien est fait pour enlever la corruption. JE VOUS ASSURE que TOUT le nord du quebec va etre vendu pour des peanuts et qu’il restera pus RIEN pour le futur du quebec sauf ces jeunes qui sont dans les rues présentements..

    Il n’y a pas de limite a l’ignorance et l’arrogance.. J’ai honte des vieux du québec.. ils ont fait que de la marde et ils s’en vante.. se pense bien bon tandis qu’ils avaient tout pour faire un systeme pour le peuple et NON ABSOLUMENT RIEN CRISSER sauf s’ostiner pendant des décennies sur des détails pas rapport….

    VOUS devriez avoir honte d’avoir autant hypothequé pour ce que vous avez fait au bout du compte… soit laisser la corruption volé 100x plus d’argent et de ressources au peuple que le montant de la dette en tant que tel..

  15. Dom

    9 ans  

    Un photographe se fait renverser par un cheval parce qu’il se trouve au centre de l’action et un caméraman (le gars le plus cool au monde) a une altercation verbale avec un policier, un journaliste y  »goutte  » sur twitter…on a de la sympathie. Que de faibles arguments M. Arpin pour prétendre que les jeunes ne peuvent parler de démocratie…pfff comme vous dites.

  16. 9 ans  

    Grâce à votre dernière phrase, on se rappelle que vous n’êtes plus un journaliste objectif depuis longtemps.

    Avez-vous patrouillé longtemps pour en venir à cette phrase de Radio X?

    C’était une phrase de trop, à mon humble avis.

    • 9 ans  

      Vous avez raison sur un point : je ne suis plus journaliste depuis longtemps. Depuis mon départ de la salle des nouvelles de TVA. Je me perçois davantage comme un chroniqueur et un blogueur. Comme je l’ai écrit à Marjolaine plus haut, ma dernière phrase n’était pas de trop mais manquait de contexte et d’explication. De là à faire de moi un animateur de Radio X, c’est pousser fort…

      • 9 ans  

        Vous avez raison pour la Radio X, j’aurais simplement dû dire que votre conclusion était un beau cliché digne d’une salle de bingo. Disons que même en tant que chroniqueur, ce n’était pas la remarque du siècle. Mais bon, ça arrive d’en échapper. Je trouve dommage de faire une telle généralisation des manifestants pour un billet qui jusque là était intéressant: c’était pas beaucoup plus fort que ceux qui généralisent les « médias désinformant » d’ailleurs. Bonne soirée!

  17. Daniel Roy

    9 ans  

    M. Arpin, ceci n’est pas plus grave ou moins grave que les milliers d’étudiants, professeurs et citoyens que l’on a gazés, battus, bousculés, intimidés de part et d’autre… Il n’y a aucun aura de protection pour les médias lorsque la répression opère.

    Ceci n’est qu’un exemple parmi les trop nombreux de l’échec d’un gouvernement à assumer sa responsabilité dans l’usage des forces de l’ordre et du système pénal. Le gouvernement de Jean Charest croit que ceux-ci sont les outils d’expression de son système idéologique « d’utilisateur payeur » des droits fondamentaux que nous avons mis tant d’années à faire reconnaître.

    Les médias qui n’ont pas encore goûtés au poivre de cayenne ou aux gaz de la police, peuvent se vanter de partager l’information à la seconde près, mais il n’auront eu qu’un seul côté de la médaille…

  18. Dom

    9 ans  

    Je ne peux pas croire que j’ai perdu du temps aujourd’hui à lire le  »papier » de M. Arpin et à tenter de lui faire comprendre qu’il est complètement largué dans son intervention…pas vraiment surprenant en fait venant de quelqu’un qui fait de l’argent à empiler des vidéos trouvés sur youtube pour les diffuser la chaîne télé de son dictateur qui va profiter de l’argent des contribuables pour se remplir les poches avec un éventuel amphithéâtre. Arpin = pas finfin

    • 9 ans  

      Une chance que je gagne ma vie en animant Vlog, ça compense pour le temps que je consacre à lire des commentaires insignifiants comme le tien ici.

      • Dom

        9 ans  

        Merci de l’avoir lu, vous avez probablement ressenti ce que j’ai ressenti quand j’ai lu: Et après ça, ça veut essayer de nos donner des leçons de démocratie… Pffff.

  19. Dillinger

    9 ans  

    Dominic Arpin, avant de vous poser en tant que champion immuable de la démocratie. Avant de tenter de nous faire avaler que l’Empire Québécor est l’incarnation même de l’ objectivité. Avant d’essayer de nous faire à croire que vos petites bitcheries ce n’est pas pour plaire au boss; Question de garder VLOG (ark) à l’antenne de TVA…
    Pourriez-vous nous expliquer pourquoi Quebecor Médias ne fait plus partie du Conseil de Presse du Québec? Et en quoi ce facteur ne devrait pas nous faire douter de la qualité de l’information qui circule dans vos réseaux?

    Peut-être avez-vous besoin de vous rafraîchir la mémoire…
    http://www.cubesfactory.com/blog/?p=1340

    • 9 ans  

      Voulez-vous bien me lâcher avec Quebecor! Vous pensez réellement que PKP est au-dessus de mon épaule quand j’écris mon blogue? Je choisis mes sujets comme je le veux, les écrit comme je le veux et n’ai pas de compte à rendre à personne. Ce blogue est un blogue personnel qui n’a rien à voir avec TVA, Quebecor et aucune autre organisation ou empire.

      Parlant de bitcherie, vous n’avez pas trop de leçon à donner… celle sur Vlog est pas mal du tout.

  20. Georges Léonard

    9 ans  

    Pourquoi ne voit-on pas cette affaire à TVA ou LCN. ?

    Je ne comprends pas pourquoi!

    Avez-vous une réponse à cette simple question?

  21. Benoit

    9 ans  

    Lorsque Dominic mentionne que les journalistes n’hésitent pas à se questionner et se remettre en question, notamment au congrès de la FPJQ, il a tout à fait raison.

    Dans l’ensemble des commentaires critiquant les médias, on saute très rapidement de ‘médias’ à ‘journalistes’ pour nous servir une diatribe sur la désinformation et tout le reste. C’est une simplification semblable à celle que les étudiants reprochent aux médias quand ils disent qu’il y a une différence entre ‘les étudiants et les casseurs’.

    Premièrement, il faudrait apprendre à faire la différence entre chroniqueurs, éditorialistes, blogueurs, journalistes, etc.

    Deuxièmement, il faudrait apprendre à faire la différence entre les entreprises médiatiques et leurs employés. Quebecor, Transcontinental, Gesca`, Radio-Canada sont des entreprises qui émettent des directives à leurs employés, qui ont des politiques plus ou moins nettes sur l’information. Ce n’est pas le journaliste qui a le mot final dans ce qui est publié. Et, comme l’ont mentionné certains commentateurs ici, si les reportages ne font pas l’affaire de la maison, on leur montre la porte.

    Malheureusement pour nous, au Québec, le bassin de population est plutôt petit. Difficile, pour ne pas dire impossible, d’avoir un éventail de choix médiatiques comme on en retrouve en France, par exemple. Pas de Libération ou de Canard enchaîné ici. Et c’est bien dommage.

    Et si tous les ‘cerveaux’ qui sont si articulés pour critiquer les médias existants se réunissaient et mettaient leurs efforts à en démarrer un, un média ‘objectif’, un média qui ‘dit les vraies affaires’? Et faites-le dans les règles de l’art, c’est-à-dire avec de vrais journalistes, de vrais salaires, une politique éditoriale et une circulation à l’échelle de la province. Vendez de la pub pour être rentable. Jouez le jeu, ou si vous avez de l’imagination, réinventez les règles du jeu.

    Mais présentement, en ne faisant que gueuler contre les gars et filles sur le terrain, qui essaient tant bien que mal de faire leur boulot, vous ne faites rien de plus intelligent que ce que vous critiquez.

    • dn

      9 ans  

      Merci Benoît. moi je pense que quand on a un rax-le-bol, il faut FAIRE.
      À mon humble avis il est immensément plus facile de gueuler, insulter, casser des vitres et bousculer que de CRÉER quelque chose comme un partit politique, ou un journal indépendant comme vous le suggérez.

      Encore à mon humble avis, les jeunes devraient créer leur partit politique et être prêt le plus vite possible car aux élections du 05 décembre 2008 ( 4 ans finit très bientôt) 2,300,000 personnes n’ont pas votées. S’ils avaient voté peut-être que ça ne serait pas Charest qui serait là. Peut-être même que le partit politique des jeunes serait élu qui sait . et ensuite ils pourraient nettoyer la corruption, etc etc comme ils le veulent. AGIR. prenez le contrôle d’une manière viable, pas en pêtant des vitres et en écoeurant le peuple qui paieront vos salaires quand vous serez élu

      2,300,000 personnes n’ont pas votées parce-qu’elles ne savent plus pour qui voter puisque ce qui est en place ne convient pas. AGIR. Changer les choses. comme le gouvernement de René Lévesques en 1976 ou mieux encore si possible.

  22. Samuel

    9 ans  

    Il y a quand même une différence entre obstruer la lentille de ta caméra et de te piler dessus avec un cheval!

    Câlisse! C’est quoi cette amalgame? De l’information? Oui, je suis choqué! Non, je ne vais pas te piler dessus avec un cheval. Non, je ne vais pas te faire mal. Mais oui, je vais dénoncer ce journalisme d’amalgame, de généralisation et de « ligne éditoriale ».

  23. caroline

    9 ans  

    Le problème, c’est de pouvoir différencier les journalistes : rien à reprocher à certains journaux (dont le devoir) impartiaux, mais tellement d’autres donnent une image biaisée – qui est retransmise aux étudiants par les commentaires de leurs parents – que c’est normal après plusieurs mois de mobilisation, qu’ils soient écoeurés de certains médias de masse. Ne pas entrer dans le jeu de ces médias, qui se rengorgent de la réaction des manifestants est peut-être une bonne chose, et permettra de conserver un lien et de donner une tribune aux deux parties : gouvernement et étudiants grévistes. Rentrer dans la victimisation médiatique c’est un risque de s’amalgamer aux rédactions partisanes, mieux vaut peut-être se réclamer d’une objectivité journalistique pure te se détacher de certaines canaux médiatiques ? Mais dans le cadre d’une manif, avec tout ce qui s’est passé, c’est pas le bon endroit en ce moment.
    Après le rôle des journalistes est justement de s’exposer pour ramener l’info : quand certains deviennent acteurs de l’information, c’est là que la matière est peut-être la plus forte et démontre que le climat est plus qu’une « actu » mais un réel débat de société.

    • caroline

      9 ans  

      complément : Le rôle des manifestants n’est certainement pas d’être neutre et de ne prendre personne à partie non plus ! Alors s’ils ont quoi que ce soit à reprocher aux médias, ils le feront selon l’ambiance du moment : et vous tomberez dans la même généralisation que celle que vous faites sur les manifestants, mais oui, devant votre ordinateur, vous devriez pouvoir prendre plus de recul qu’eux, en pleine manif… en fait, on ne vous en demande pas plus ! C’est surtout le switch entre police au début et manifestants sur la fin – qui leur laisse l’image des méchants – qui ne semble pas très impartial…

  24. 9 ans  

    « Et après ça, ça veut essayer de nos donner des leçons de démocratie… Pffff. »

    Quel commentaire à la con, combien était-il à s’en prendre à ton ami Philippe Bonneville? Représentait-il au moins 1 % des grévistes ou des étudiants ou des manifestants présents?

    Depuis le début du conflit, on fait des généralités grossières telles que celle que vous venez de faire.

    Si l’on faisait la même chose pour les noirs, les juifs les unijambistes ou autres; on recevrait automatiquement l’étiquette de raciste, antisémite, antihandicapé, etc.

    Je trouve regrettable de vous voir vous caler dans cette démagogie. Et, non Mathieu Bock Coté, je ne tente pas ici de jouer les censeurs. Je tente seulement de démontrer que faire des généralités comme celle-là, afin d’orienter l’opinion publique, est tout au moins mal honnête.

    Malheureusement, je ne peux pas voir la vidéo, il semblerait qu’elle ait été retirée. Mais à en lire la description que vous en faites, je me demande comment aurait réagi La Presse si un de ses journalistes, photographes ou autres avait été renversé de la sorte. Car, après tout, il s’agit bien d’une des nombreuses filiales de Power Corporation.

    Jean Némar

    Si on faisait la même chose pour les noirs, les juifs les unijambistes ou autres; on recevrait automatiquement l’étiquette de raciste, antisémite, antihandicapé etc.

  25. Martine

    9 ans  

    En lisant vos commentaires, on peut conclure quelque chose: Toute cette situation met tout le monde à bout. Pour que certaines peronnes en soient rendues à faire des attaques personnelles, c’est pas fort. Faites quand même attention svp, c’est fou à quel point ça vole bas et ça manque de respect. Ne gênez vous pas de donner des commentaires, mais faites-le dans le respect svp 😉

  26. alex

    9 ans  

    Les journalistes sont au cœur de l’action et quand on est au cœur de l’action on prend des risques. Ex: un journaliste de TF1 chaine française est mort écrasé par un char de l’armée en manœuvre!! un métier au cœur de l’action ça s’assume. Et quand vous vous retrouvez entre deux lignes de personnes stressées tendues et énervées elles peuvent aussi être agressive envers vous!!! je ne pense rien vous apprendre mais certain restent encore étonné de la vidéo!! Sinon pour les personnes qui mettent en avant la démocratie. La démocratie implique un respect des lois et certaines ont été modifiés pour mettre a mal les revendications des étudiants. Imaginé rouler a 40 la limite est a 50 et un policier vous arrête et vous dis on a changé la lois il y a 20 minutes c’est 30 donc vous êtes hors la lois!! vous réagirez comment? Il n’y a pas de bon ou méchant juste une société en mouvement!!

  27. Daniel

    9 ans  

    Je suis d’accord, les médias servent un dessein bien peu reluisant. Les journalistes font leur possibles, les chroniqueurs, ce sont les pires… Cela dit, merci d’avoir mis en ligne ces reportages et d’en parler à la radio. Vous êtes pas mal le seul qui voulez ou qui pouvez le faire.

    Et je dis aux étudiants, nous sommes fiers de vous.

  28. carl

    9 ans  

    je suis la majorité silencieuse (soyons franc, un individu silencieux) et j’en ai plein le cul de vos niaiseries, tous autant que vous êtes! la gauche, la droite, les étudiants, les policiers et les politiciens, les profs et les journalistes, les photographes en mal d’action… c’est comme assister au festival de jazz et regarder du monde tripper solide sur scène quand dans le public on s’ennuie discrètement. tout ça pour dire qu’on y était. et tous ceux qui essaient de s’immiscer dans le débat pour nous pontifier le bonnet font chier aussi: les éditorialiste, le maire de Huntingtruc, les fanas de la toune ‘Libérez-nous des libéraux’ qui nous la sorte à toutes les occasions, les commentateurs politiques qui se font inviter à ‘Tout le monde en parle’ pour nous encenser de gauche ou de droite! Vous gossez! Tout ça fait tellement… immature! Tout ça fait tellement… passionnel! Ça fait également opportuniste. Ça fait aussi ‘famille dysfonctionnelle’. Est-ce que ça existe deux personnes qui soient pas d’accord mais qui soient capable de travailler ensemble dans cette province de tata? Si on vous écoutes tous, il y a de quoi devenir fou! Vous essayez tous de nous refiler votre opinion mais qui veux entendre la mienne (celle de la majorité silencieuse qui, par définition, n’a jamais la parole)? Vous vous chauffez entre vous autres les copains. On parle de débat plus large, mais crisse, à qui vous en parlez? Vous le faites entre vous autres en nous prenant à témoin. De force si je puis me permettre.

    Cela dit, mes sympathies pour les journalistes qui prennent des risques. Manquer se faire piétiner par un cheval, de la police qui plus est, c’est pas jojo. Un jour je vous enverrai un vidéo dans lequel on voit une pile de boîte de livres me tomber sur la tête. Un drame humain poignant. J’espérerai de la sympathie de votre part.

    Affections à tous et bon courage dans vos divers combats.

  29. Dan

    9 ans  

    En premier lieu, je trouve ça déplorable ce qui arrive présentement et la violence entre personnes.

    À l’automne passé, j’étais moi-même en grève à l’Université de Sherbrooke. Lorsqu’on écoutait les nouvelles du soir, les journalistes racontaient des histoires qui n’avaient aucun sens de la réalité. Ils comprennent des choses tout croche, ils racontent ces choses tout croche et les téléspectateurs comprennent tout croche. Imaginez le résultat à la fin.

    Maintenant, on se demande pourquoi que les étudiants ou les travailleurs, peu importe, n’aiment pas les journalistes. En plus, ils ont le pouvoir des médias, ils peuvent mettre certains commentaires et les couper quand bon lui semble, et ce selon son point de vue.

    Disons que je fais maintenant très attention à ce que j’entends aux nouvelles. C’est dommage car la crédibilité des journalistes n’est plus aussi bonne qu’avant. C’est le sensationnaliste qui l’emporte devant les faits réels.

  30. anne campagna

    9 ans  

    Merci Jean-Hugues de nous faire parvenir cette info. Je suis complètement révoltée par le sort que l’on fait aux manifestants et aux journalistes dans ce conflit. Qui connait un journaliste international qui peut nous mettre ça en une en quelque part et faire honte à notre dictateur local Jean Charest??? de l’aide svp.

Laisser un commentaire

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés