.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Ne devenez pas un monstre!

1 décembre 2011

Au Moyen-Âge, on brûlait les sorcières sur la place publique pour satisfaire la population hystérique.

En 2011, on les brûle sur les médias sociaux.

C’est avec un profond dégoût que j’effectue ma veille des médias sociaux en relation avec le suicide de Marjorie Raymond depuis hier. Les menaces à l’endroit d’une des présumées agresseuses, les pages Facebook où on l’a qualifie de meurtrière, son nom dévoilée avec fierté sur Twitter. Non mais, êtes-vous devenus fous!

ELLE A 15 ANS!

Vous vous en prenez à une adolescente de 15 ans, sans être assez brillant pour réaliser que vous faites exactement ce que vous lui reprochez : de l’intimidation! Je ne compte plus les commentaires dans lesquels on suggère qu’elle s’enlève la vie à son tour, qu’elle mérite de mourir, qu’elle crève dans d’atroces souffrances. À vomir.

Ce lynchage public 2.0, cette soif de vengeance digne du far-west, illustre à quel point l’émotivité sur les médias sociaux peut entraîner des dérapages inquiétants.

Je n’excuse pas les gestes de la présumée intimidatrice de Marjorie Raymond. Je dis seulement qu’il faut être innocent rare pour insulter une ado dont on ignore tout et l’inciter à se suicider.

Comme le dit si bien la vlogueuse MelshBitch dans sa dernière vidéo : ne devenez pas un monstre!

  45 commentaires

  1. Eva

    10 ans  

    On est une société de cromagnon qui date de la préhistoire. Comme dans le temps des hommes de caverne, mais je pense que l’humain avait quand même une conscience dans ce temps-là, c’est pas comme aujourd’hui! Je crois que ce qui donne des munitions aux intimidateurs c’est de voir qu’ils sont puissant aux yeux des autres quand ils intimident quelqu’un… Plus ils font mal, plus ils se sentent puissant. C’est dans les yeux des autres (amis) qui ricanent et qui participent au arcèlement que l’intimidateur est fière de lui! Il cherche une personne un peu faible et sans défence comme une nouvelle qui arrive d’une autre école ou une personne un peu différente pour l’attaquer et avoir l’approbation des autres. C’est les autres autour (les amis, la gang) qui lui donne ses munitions pour continuer en agissant en spectateurs, c’est de l’approbation et des complices! Il se sent un toff (tought), un dure à cuire qui impressionne et c’est de l’éducation que ça prend pour contrer ça. Il faudrait les enfermer dans une école ou une institue de réforme pendant quelques semaines si ça existe encore pour leur montrer comment se tenir et comment respecter les différences des autres, enseigner aux étudiants leurs droits à une justice pleine et entière dans la société ! On est tous égaux et ça, personne ne leur enseigne? Pourtant, l’enseignement et l’éducation, ça commence aussi à la maison… C’était l’opinion d’une mère monoparentale qui a vécue de l’intimidation.

  2. Simon

    10 ans  

    Ça revient à expliquer pourquoi je ne suis pas d’accord avec le gars qui filme des présumés pédophiles sur des salles de chat. Si tout le monde se met à faire ça, on va retrouver des cadavres dans des valises de chars ou pendus à des arbres avant longtemps.

    La justice, c’est une profession. Laissons-la aux professionnels.

    • 10 ans  

      Simon,

      Quand les professionnels ne sont pas capables de démasquer des pédophiles autant que nous, les citoyens, il y a un énorme problème. Si tout le monde s’y mets à tous les démasqués, nous allons sûrement en retrouver mort mais il y en a sûrement beaucoup aussi qui vont simplement arrêter de faire ce qu’ils font. C’est nous les citoyens qui font ce que le système est aujourd’hui. S’il faut que les gens s’entre-tue, que tous le monde se dénonce et que plein de gens meurent pour que le monde aillent mieux, alors faisons-le. Les professionnels dont tu parles sont appelés professionnels seulement aux yeux du système et aux yeux de certains citoyens.

      • fernande poitras

        10 ans  

        Mno cher Simon je ne suis pas d accord si quelqu un a une chance de faire arreter un pedophile ben qu il le fasse c est ben correct pour moi

      • Simon

        10 ans  

        Tommi,

        As-tu déjà entendu parler de la chasse aux sorcières ? On accusait à tort et à travers tout ce qui semblait marginal ou qui nous embarrassait. Ton voisin t’irrite ? Dénonce-le comme pédophile et son cas est réglé. Même chose pour ton patron ou tout autre quidam pas à ton goût.

        Je peux comprendre que le système judiciaire actuelle est complexe et moins rapide que le système de l’autojustice, mais c’est parce que le système judiciaire traditionnel veille à respecter les droits fondamentaux de chacun comme la présomption d’innocence et le droit à un procès juste et équitable devant jury.

        Le jour où ton beau-frère à qui tu dois quelques centaines de dollars décidera de te déclarer pédophile pour avoir ta peau, tu seras heureux de pouvoir compter sur un système judiciaire qui cherchera à avoir toute la vérité.

    • Roger Bolduc

      10 ans  

      aucunement d accord avec toi Simon, les professionnels preferent donner des billets d infractions.

      hier plusieurs organismes se sont reunis,nous avons eu un meeting hier concernant ce fléau, nous travaillons sur un projet qui j espere sera un succes

      p.s. region Chaudiere Appalache, une douzaine d entre nous representions les organismes qui s impliquent dans ce projet, je suis qu un simple citoyen

      • Maxime

        10 ans  

        Tout le monde a droit à un procès juste et équitable. Si tu n’es pas d’accord avec ce principe, aussi bien aller en Corée du nord, eux ils s’y connaissent en droit de la personne.

        Il est facile de passer des commentaires idiots quand cela ne nous concerne pas, mais comme Simon la bien dit, le jour ou ton voisin t’accusera de quelque chose avec des pseudo preuves, tu sera bien content que la société ne te lapide pas en place publique sans aucune forme de procès. Il y a des règles de droit pour des raisons. Peut-être est-ce que c’est un système compliqué et loin d’être à la porté de tous, mais c’est pour cela qu’il y a des policiers, des avocats et des juges et que le citoyen est, oui, incité à dénoncer, mais certainement pas à se faire justice soit même. Il y a des textes très intéressant de penseurs du 16-17ièmes siècles qui avaient déjà compris que l’arbitraire et la justice naturelle n’était des principes que l’on pouvait appliquer en société, mais sans doute que vous n’avez pas la moindre idée de quoi je parle pour avoir des opinions aussi idiot que ceux-là. C’est en écoutant des politiciens de droite monarchiste comme Stephen Harper que l’on en arrive à des opinions fondé sur l’affecte et non la raison.

  3. Karine

    10 ans  

    Je pense que pour débuter si les parent de la ptite blondine veulent protéger leurs filles, qu’ils commencent pas fermer sa page FB et qu’il oublient l’idée d’aller sur les ondes publiques dirent que leur fille avait de bonnes raisons d’écoeurer l’autre.
    Je ne suis pas d’accord qu’on s’en prenne à cette idiote mais laisser sa page FB ouverte avec les écrits qu’elle y a fait comme quoi elle était très fière d’avoir battu l’autre, c’est comme mettre de l’huile sur le feu qui flambe.
    Parce que même si elle n’a que 15 ans elle savait ce qu’elle fesait et c’est elle même qui se vante sur sa page d’avoir écoeurer la ptite Marjorie et qu’elle n’a pas fini. Que ce monde commence par faire leur devoir avant de se plaindre.

    • Amélie

      10 ans  

      Que sa page Fabebook soit ouverte ou non, des gens continueront à en créer sur elle et à écrire d’épouventables commentaires sur les pages déjà existantes. Qu’elle se soit vantée de ses actes ne nous donne pas plus le droit de dire qu’elle mérite de mourir.
      On ne parle pas ici de ses parents ni même de la réation qu’elle aurait en lisant ce qu’on dit d’elle. On parle du fait que les gens font exactement la même chose en lui souhaitant des atrocités et que ceci est autant une forme d’intimidation­.

  4. Richard

    10 ans  

    Les intimidateurs, ça ne sort pas de nulle part. Pour qu’on veuille se donner de l’importance en rabaissant les autres, c’est qu’on a un sérieux problème d’estime de soi. Donc, l’intimidateur est souvent intimidé lui-même, ou intimide les autres pour éviter de devenir lui-même victime. C’est un dangereux cercle vicieux qui, de plus, ne se termine pas avec l’adolescence. Des adultes intimidateurs, il y en a en masse. Et quand tout le monde ferme les yeux…

  5. Yves

    10 ans  

    Je l’ai dit dans un autre texte, qui se ressemble s’assemble.

    La foule en colère est une chose mais on peut remarquer dans ces foules qu’il en a toujours un qui veut aller plus loin, celui qui cherche l’approbation des autres en lançant la pierre le premier, celui qui crie au lynchage et qui tente de manipuler les autres.

    Même quand c’est fait dans un esprit de justice, de vengeance et de sainte colère, on peut identifier ceux dans la foule qui ont eux-même des comportements intimidateur, cruel et sans pitié.

    On ne s’en sort pas. C’est un comportement tellement humain et en même temps tellement bas. Le problème est qu’avec les médias sociaux de notre époque, n’importe qui peut se donner en spectacle et obtenir son petit 2 minutes de gloire en lançant des menaces à tout vent et épatant son petit public de « suiveux ».

    Je suis pour la répression, pour une justice ferme, une force de police autoritaire, mais vraiment pas pour les lynchages publics.

  6. Tonytouchz

    10 ans  

    Regarde dont tes sources?!? Tu cite Melshbitch meme si cest une des pire intimidatrice du quebec… Regarde cest autres videos avant de mettre le premier video qui a l’air interressant… Elle fait juste sa insulter des plus faible dans ses video, devant plein de monde sur youtube et la elle nous sort un video pour faire croire que sa la touche. Le probleme cest que les intimidateur ce reconnaissent meme pas!

    • Nathalie

      10 ans  

      As-tu vraiment vérifier tes dires avant de répondre? MelshBitch fait rire. Elle est comédienne. Elle est du même niveau que Jean-Francois Mercier qui rit des grosses ou de n’importe quel autre humoriste qui font des jokes sur les handicapés, grosses, roux, etc. Ils font rires!

      Lorsque qu’elle vlogue, elle est une toute autre personne! Elle a vraiment à coeur ce qui est arrivé et elle est contre l’intimidation.

      Bref, j’ai moi aussi été intimidée au primaire et secondaire, avant que je devienne plus imposante vers le secondaire 3, là ils ont arrêtés. J’ai très bien réussie dans la vie, je n’ai jamais intimidé qui que ce soit et je suis fière de l’éducation que mes parents m’ont donnés, car oui, ça passe par l’éducation des parents. Les parents doivent apprendre à leur enfant ce qui est mal!

      • Tonytouchz

        10 ans  

        Ouain ben ta manque sa video ou elle disait a un ptit gars de 10 ans daller se suicider

        • Jeremy

          10 ans  

          Tu sait que … ya plusieur degrés a l’humour … c’est p-t juste pas ton style !?!

        • Tonytouchz

          10 ans  

          Ah oui… Je suis cramper mort… Cetait pas en niaisant quelle lui a dit daller se suicider. Si tes pas daccor avec sa cest que tes un fan fini delle

        • Tonytouchz

          10 ans  

          Ta le droit de laimer mais cest écoeurant de faire delle un ideal

        • Michael

          10 ans  

          Ummm, scuse mais c parce que jpense que ta pas encore compris c quoi un vlog, le grand. Un vlog, c’est quelque chose fait pour diverses raisons et même MelshBitch le dit, quand a fait ses vlog, elle se donne une personallité autre que celle que’elle se donne dans la vie de tous les jours. Si elle est contre l’intimidation, jpense pas qu’elle irait encourager le suicide en tout serieux.

  7. Luc Bergeron

    10 ans  

    J’ai 37 ans et je me suis fait intimider aux primaires parce que j’avais les cheveux roux … encore aujourd’hui je suis resté marqué par cette violence verbale. J’ai réussi dans la vie, mais je me souviens très bien que je détestais aller à l’école à cause des moqueries des autres enfants.

    Vous allez dire que des enfants ça ne comprend pas l’ampleur de leurs mots, c’est pourquoi, il faut bien les éduquer à partir du primaire et non du secondaire. C’est au primaire que le cerveau est une éponge et qu’ils peuvent démystifier ce qui est bien ou mal. Moi j’ai déjà eu plusieurs discutions sur ce sujet avec mes enfants et il n’intimide personne à l’école 🙂

  8. 10 ans  

    Bravo Dominic.
    Moi ce qui me rend furieux c’est de lire les commentaires des gens sur les propos tenus entre autre par toi et Laurent Paquin. C’est d’un ridicule ça pas de bon sens. Au lieu de critiquer des initiatives comme celles-ci, on devrait plutôt supporter des actions comme celles-là. C’est grâce à ça qu’on va finir par influencer et peut-être stopper ou du moins ralentir ce fléau qui est de pire en pire années après années. On est pas loin de l’intimidation j’trouve. Au lieu de ça, faudrait se serrer les coudes et être solidaires. C’est comme cela qu’on va finir par enrayer le problème. En y mettant chacun du sien… Alors lâche pas mon Dom, continuons le combat!!! Pis fuck ceux qui portent des commentaires négatifs. Dans quel monde vivent-ils??? µ/ ->:)

  9. Gandhi Inspiration

    10 ans  

    N’oubliez jamais ce qu’avait dit Gandhi : «La non-violence est infiniment supérieure à la violence, le pardon est plus viril que le châtiment. Le pardon est la parure du soldat.»

    • Marc

      10 ans  

      Pas faux, mais en même temps, quand on pense a Gandhi, on oublie souvent que si sont mouvement de protestation non violente à réussi, c’est qu’il servait en quelque sorte d’icône à une résistance nationale qui, elle, était en passe de prendre les armes, d’où sont impact d’ailleur. Chialer, protester, pardonner, c’est bien beau, mais sans action concrète pour faire sentir aux gens visés qu’ils pourraient éventuellement regretter leur comportement, rien ne changera jamais… en politique, en économie ou dans une cours d’école

  10. Marjo

    10 ans  

    Quand on fait mal aux autres, c’est souvent pour faire taire sa propre souffrance. Quand on abaisse les autres, c’est pour hausser son estime de soi. Les jeunes qui harcèlent, intimident, humilient les autres ont eux-mêmes besoin d’aide. Ne les insultons pas à notre tour, tendons la main et aidons-les. C’est un devoir de société. Mes sincères condoléances à la famille de Marjorie Raymond.

  11. gina b

    10 ans  

    Si les parents donneraient de l’amour à leurs enfants et qu’ils leurs parleraient, avec respect et les respecteraient. Et en leurs transmettant, aussi d’autres bonnes valeurs…Ces enfants apprendraient vite que ça n’a pas sa place, l’INTIMIDATION. Les chances qu’ils en fassent, ou qu’ils en subissent, deviendraient alors très mince…ça n’en ferais moins, au moins.

  12. Yves

    10 ans  

    @Marjo

    Vous faites parti de ceux qui veulent comprendre et aider les agresseurs. Vous ne comprenez malheureusement pas comment çà marche. Je ne vous blâme pas, tous ceux qui croient en la réhabilitation sont comme vous et ils sont légions au Québec.

    Les gens ne comprennent pas qu’on ne peut imposer l’empathie et la compassion par l’éducation. Les gens cruels de nature le sont par nature, ils ne ressentent pas les choses comme vous et tirent plaisir à faire souffrir les autres.

    Le sadisme et la nature psychopathe, çà ne se guérit pas par l’éducation en passant. Tout ce qu’on peut faire est d’essayer de protéger les victimes potentielles de ces abuseurs.

    Comprenez-moi bien, je trouve vos sentiments très honorables mais je crois que nous avons déjà essayer ce que vous dites: écouter, discuter, comprendre, éduquer, aider, tendre la main….

    Çà ne fonctionne pas et çà n’aide pas les victimes. Je n’ai pas vraiment de solutions à part être plus répressif avec les agresseurs mais j’ai bien vu que tendre la main à des gens sadiques c’est les inviter à ce qu’ils vous arrache un bras.

    • Sylvie

      10 ans  

      @ Yves et tous ceux qui pourraient trouver qu’il exagère, je recopie ici les traits de caractère des psychopathes (extrait de l’atricle « Portrait Robot du Psychopathe » du site AgoraVox) qui reprend les éléments du test PCL-R (Psychopathy Check List – Revised) du Dr. Robert Hare, psychiatre canadien.

      Une personne possédant 3 traits ou plus de la liste doit être considérée comme étant « qualifiée ». Plus les traits sont nombreux, plus la personne doit être considérée comme potentiellement dangereuse (pour la psyché d’autrui, car, selon le Dr. Hare, peu d’entre eux feront preuve de violence physique).

      Comparez cette liste aux intimidateurs et dites-moi que ça ne fait pas froid dans le dos:

      1) De beaux-parleurs : ils sont souvent très doués à l’oral, d’autant qu’ils ne ressentent pas d’anxiété ou d’appréhension à parler en public. Ils ont réponse à tout et sont capables de moucher les meilleurs orateurs. Bagout extraordinaire, tchatche exceptionnelle, faconde hors-norme. Méfiance.

      2) Charme, charisme, aura : les psychopathes sont souvent charismatiques. Certains se transforment en gourous dans des sectes. On leur prête naturellement des qualités de meneurs d’homme. Ce sont de grands séducteurs. Si vous les intéressez (parce que vous avez de l’argent, du pouvoir, du prestige), ils parviendront à gagner votre confiance.

      3) Narcissisme : les psychopathes sont toujours très arrogants, mais certains parviennent à dissimuler ce trait de personnalité déplaisant sous une fausse modestie. Ils ont une vision grandiose de leur propre importance. Ils ont l’impression d’être des surhommes, des individus à part, des bienfaiteurs, des sauveurs. Ils se perçoivent comme le soleil de la scène sociale. Leurs démarches, toujours intéressées, seront souvent présentées comme des faveurs. Dans leur esprit, tout leur est dû car ils sont exceptionnels ; par conséquent, ils se servent. On parle souvent de leur « mégalomanie » ou de leur « égocentrisme ».

      4) Absence d’empathie : les psychopathes sont abominablement dépourvus d’empathie. Ils n’ont pas de sentiments pour les autres : ni amour, ni amitié, ni compassion. Parfois, ils font même preuve de sadisme. Beaucoup mettent en scène, de manière théâtrale, leur empathie. Ils s’efforcent de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas : des personnes sensibles avec un cœur grand comme ça.

      5) Manipulateurs hors-pair : il existe de multiples manières de manipuler autrui. Les psychopathes possèdent un répertoire de techniques de manipulation particulièrement riche. Ils mentent avec un aplomb déconcertant ; ils peuvent vous culpabiliser en évoquant des obligations familiales ou professionnelles ; ils ont recours à des expressions-cadenas pour vous obliger à penser comme eux. Par exemple : « Quiconque pense le contraire est hypocrite ». Ils adoptent fréquemment une tonalité docte et se posent en dépositaires du savoir absolu. Ils tiennent des propos ambigus qui visent à vous faire comprendre leur pensée sans avoir à la formuler explicitement, pour éviter de se mouiller, etc.

      6) Gestion virtuose de leur image : ils se comportent différemment selon les personnes à qui ils ont affaire. De sorte que certains les trouveront admirables, alors que d’autres auront perçu l’envers de la médaille : les mensonges, les manipulations, l’arrogance. Ils peuvent aussi se comporter très différemment en public et en privé, si bien qu’on a l’impression d’avoir affaire à un Dr Jekyll et Mr Hyde. Les psychopathes sont des communicants instinctifs. Ils ont un talent naturel pour donner d’eux-mêmes une image très flatteuse. Ils se font valoir pour le travail et les réalisations de leurs collègues ; ils bidonnent leur CV ; ils arrangent leur histoire ; ils traquent férocement tous ceux qui dans leur entourage ont compris à qui ils avaient réellement affaire et seraient susceptibles de faire tomber le masque.

      7) La labilité logique : les psychopathes ont tendance à multiplier les erreurs de raisonnements. Ils accordent trop d’importance à certains faits, en minimisent d’autre. Leur esprit d’analyse, très sélectif, ne détecte que ce qui les arrange. Leur mémoire fonctionne de la même manière. Il leur arrive de se contredire dans une même phrase. Ils font des promesses qu’ils oublient peu de temps après. Ils commettent des lapsus, interprètent mal une situation. Tout cela pour vous manipuler. Après coup, ils vous diront qu’il s’agissait d’un « malentendu ».

      8) Prise de risque : les psychopathes ont tendance à s’ennuyer et prennent plus de risques que les autres. Ils sont irresponsables et ont, semble-t-il, du mal à envisager toutes les conséquences de leurs actes. Ils ont fréquemment des trajectoires météoritiques. Du jour au lendemain, tout s’effondre comme un château de cartes. Parce que le psychopathe vit dans une bulle de présent. Il préfère jouir d’une gloire éphémère.

      9) Absence de remords : ils ne ressentent jamais aucuns remords. Ils n’assument pas leurs responsabilités. Ils rejettent systématiquement la faute sur des boucs-émissaires. Ils essaient de culpabiliser les autres et de se faire passer pour de pauvres victimes. Ils minimisent les dommages qu’ils ont commis.

      10) L’agressivité : les psychopathes sont toujours très agressifs et très combatifs. Ils ont aisément recours à des menaces. Ils conçoivent la vie comme une succession de combats avec, à chaque fois, un vainqueur et un vaincu. Ils sont déterminés à faire ce qu’il faut pour sortir vainqueur. Certains ont un tempérament explosif et peuvent en venir aux mains aisément. Ils abusent des procédures juridiques. Ils passent leur temps à dénigrer, à critiquer, à dévaloriser pour alimenter leur soi grandiose. Ce qu’ils font est exceptionnel ; ce que les autres font est banal.

      11) La paranoïa : les psychopathes ont tendance à penser que tout le monde possède le même profil psychologique qu’eux. Si jamais on leur demande des comptes, ils crieront au complot. Ils ont souvent des tendances paranoïaques, pensent qu’on veut leur « faire la peau » ou qu’on leur a « baisé la gueule ». Ils n’ont aucun mal à imaginer que les autres commettent toutes sortes d’ignominies, car c’est ainsi qu’eux-mêmes se comportent. L’humanité est une confrérie de requins selon eux. Les psychologues disent qu’ils « projettent » sur autrui leurs propres dispositions psychologiques. Ils possèdent une connaissance intuitive du vice qui leur permet de voir le mal partout et notamment dans le bien. A leurs yeux, une amitié sincère devient du « copinage », du « piston », des « arrangements ». Ils peuvent se transformer en inquisiteurs féroces. Beaucoup de gens se font avoir et pensent qu’une personne qui dénonce avec virulence l’amoralité d’autrui est nécessairement exemplaire.
      L’appétit de pouvoir : les psychopathes sont des « control freak ». Ils éprouvent le besoin de contrôler les gens qui gravitent autour d’eux et qu’ils perçoivent comme des objets ou des robots rats dont la seule fonction serait de subvenir à leurs besoins (psychologiques, matériels, sexuels). Ils sont dominateurs. Certains deviennent de parfaits tyrans domestiques. Ils occupent fréquemment des postes à responsabilité dans leur vie active. Ils s’entourent d’adjoints dociles et traquent tous ceux qui peuvent leur faire de l’ombre.

      12) Ils connaissent la langue, mais pas la musique : le spectre émotionnel des psychopathes est pauvre. Ils apprennent tout au long de leur vie à simuler ces émotions qu’ils ne ressentent pas, notamment toutes celles qui relèvent de l’empathie et du sens moral : l’amour, l’attachement, la compassion, la honte, la tristesse, la dépression. On a souvent remarqué à leur propos qu’ils connaissent la langue, mais pas la musique. Les émotions qu’ils expriment sont parfois fausses. Ils ont tendance à en faire trop, leur style est grandiloquent, ampoulé, fleuri, pompier, truffé de métaphores. Il manque de sincérité. Les psychopathes manifestent leurs émotions à la manière d’adolescents sur MSN, en multipliant les points d’exclamation ou les smileys. Ils donnent l’impression d’une certaine immaturité émotionnelle.

      13) Un style théâtral : les psychopathes ont tendance à en faire trop également sur le plan de la gestuelle. Ils ont un petit côté théâtral et parlent avec les mains, leur corps. Ils multiplient les mimiques, lèvent les yeux au plafond pour vous faire comprendre que vos propos sont stupides, ils soupirent, haussent des épaules, etc. Ils peuvent faire intrusion dans votre espace intime, vous toucher alors que vous les connaissez à peine. Ils outrepassent les étapes traditionnelles de l’amitié qui s’ébauche en s’efforçant de vous faire croire – trop vite – que vous êtes déjà les meilleurs amis du monde.

  13. Yves

    10 ans  

    @Gandhi

    Encore un dialogue creux avec de beaux mots remplis d’idéalisme. Très édifiant.

    Mais regardez partout sur la planète et montrez-moi combien de fois çà a fonctionné?

    Bien des gens apôtres de la non-violence et du pardon se sont fait avoir royalement et sont morts pour absolument rien, massacrés par des loups sans-pitié pour qui « mordre » est simplement dans leur nature.

    Et la plupart des soldats préfèrent de loin s’armer d’un gros bâton que de pardon. Mais libre à vous lors d’un prochain conflit de tester votre théorie sur un champ de bataille et de voir si elle survivra intacte.

  14. gina b

    10 ans  

    Mes 2 gars, orphelins de leurs pères à l’âge de 8ans et 13ans, j’ai du être 2 fois plus présente, pour eux…je n’ai jamais toléré, les injures, les insultes et autres mauvais traitements, dans ma maison. Ils ont 17 et 22 ans aujourd’hui, ça n’a pas été facile, mais je suis très fière d’eux, car ils respectent la vie des autres gens sur cette terre et ils font attention à ceux, qui vivent avec leurs différences…Mais hier, mon plus jeune, en voulait beaucoup, à une certaine jeune fille, qui a fait de l’intimidation à Marjorie et qui même après son décès, continue de l’intimider, en affirmant qu’elle se »coliss ben dste charrue là »…ouff les parents de celle-ci n’ont pas l’air présent…son compte Facebook est encore ouvert et public. Celle-ci a besoin d’aide, une grande aide, elle est méchante rare. Ce n’est surement pas en l’intimidant à son tour que ça va aider…ou cé qu’on s’en va???

    • gina b

      10 ans  

      @Michel Danis, oui cette jeune femme a un aplomb impressionnant aussi pour intimider…va voir ses autres vidéos, ou elle intimide les autres…comme une toupie, elle est contre, mais elle en fait…surement trop étourdie, pour ce rendre compte, par elle-même, qu’elle est aussi intimidatrice. Probablement réchapable, parce qu’on dirait qu’elle ne sait plus, quel bord tourner..

      • Maude

        10 ans  

        MelshBitch c’est de l’HUMOUR. Un personnage.
        Je regarde avec intérêt ce qu’elle fait depuis le début et cette jeune femme n’intimide pas, c’est du deuxième degré.
        Elle voulait faire rire au départ, elle a défendu des gens qu’elle appréciait et maintenant lorsqu’elle vlogue, elle sensibilise, elle parle de ce qu’elle pense. Libre à toi de penser ce que tu veux, mais il ne faut pas accuser ceux que l’on ne connait pas. Mel a toujours dit que c’était de l’humour, que Melshbitch et Melanie Cyr ne sont pas la même personne.
        Melanie Cyr fait du realtalk, dit ses opinions, Melsh tant qu’à elle joue avec les défauts des autres, les siens et tout ce qui peut faire rire ou choquer. Comme Jean-Francois Mercier. A ce que je sache, il n’intimide pas lui.

        • Tonytouchz

          10 ans  

          Il serait temps que tu fasse la difference entre un adulte et une adolescente… Jean francois mercier est un diplomer c’est lui meme un intelectuel qui a deja subit de l’intimidation et il est mature. Melsbitch c’est une adolescente de 19 ou quelque ans qui na meme pas fini son secondaire. Jai vu un de ses videos qui semble avoir disparu (bizarement depuis sa video sur l’intimidation) où elle dit a un autre vloguer ‘mrcripsmaster’, un garcon de 10 ans environs, d’aller se suicider et je te garanti que c’etait pas de ‘l’humour’ et si tu crois encore que s’en en ai c’est que tu est trop fanatique d’elle pour voir quoi que se soit

        • Maude

          10 ans  

          Tony, j’étais là lorsqu’elle a supprimé le vidéo.

          Parce qu’elle trouvait être allée trop loin. Le jeune avait supprimé la vidéo sur elle (où il l’intimidait) et s’est excusée. Elle a fait de même et s’est excusée.

          Et ce n’était pas mrcripsmaster. Elle disait dans un des vidéos du début justement qu’elle ne ferait pas de vidéo sur ce vlogueur parce qu’il était jeune et qu’il aurait simplement besoin d’un bon mouchoir.

          Le seul vidéo où elle a  »bashé » une personne a été supprimé à peine 24h après sa publication. (Je ne peux pas te dire son nom de vloggueur je ne m’en rappelle pas)

  15. Jean-François Lapierre

    10 ans  

    Toutes les personnes qui crient au lynchage, où étaient-elles lorsque Marjorie se faisait intimider? Elles portaient toutes des oeillères. Leur inaction les rend toutes aussi coupables que la ou les personnes qui intimident. Facile pour elles de rejeter le blâme sur un bouc émissaire pour se déculpabiliser. Regardez-vous dans le miroir.

  16. 10 ans  

    Je crois que cette histoire est un exemple en quoi les jeunes perdent le contrôle face aux médias sociaux. Ils sont trop impulsifs, manquent d’expérience et de jugement, sont trop émotifs et ne peuvent embrasser l’ampleur des conséquences q…ue rend possible la résonnance des médias sociaux. Ils ne peuvent donc pas plus juger à la base de la teneur réelle de leur paroles comme tout adolescent que juger de leur nouvelle capacité de portée. C’est ça qui est si terrible avec les médias sociaux pour nos jeunes, c’est le rayonnement de leurs faits et gestes exposés dont ils ne réalisent pas toute l’ampleur. Cette  »bête inhumaine » qu’est Internet et qu’il voyait comme un jouet soumis entre leurs mains se retournent contre eux. À notre époque, c’était au pire la cour d’école voire le village ou le quartier, mais maintenant les cercles de l’onde de choc peuvent encercler le globe et faire le tour de la planète. C’est incroyable… inimaginable comme phénomène pour un passé pas si lointain. Si nous les adultes avertis appréhendont cette réalité encore avec une certaine incrédulité et utilisont ces outils tel celui sur lequel je m’exprime présentement avec circonspection et arrivont quand même à manquer parfois de censure et de retenue, demendons-nous comment nous arriverons à guider et aider nos enfants, nos neveux et nièces, nos petits enfants, nos élèves à se préserver, se respecter et respecter autrui sur cette immense toile planétaire et ce alors que l’on cerchait encore comment leur enseigner le savoir-vivre en société avec pour simple champ d’action la maison familiale et l’école. En moins d’une semaine, cette histoire fut exposée à travers un bon nombre de médias, elle à soulever l’indignation d’une province, à eu des échos hors des frontières du Québec, certains artistes sont sortis sur la place publique, des vidéos sont apparus sur YouTube et des pages ici-même et ses répercussions ont eu des échos jusqu’à l’Assemblée Nationale faisant prendre la parole au premier ministre… Ne dit-on pas qu’un simple battement d’aile de papillon dans l’Atlantique peut provoquer un ouragan dans le Pacifique… il va falloir que l’on réfléchisse individuellement et collectivement comment sortir de la tempête grandit et mieux préparé à faire face dorénavant et mieux encore, à prévenir, prévenir de tel drame et je ne parle pas que du suicide, c’est l’ensemble de l’oeuvre qui est à pleurer. Soit nous sommes des bêtes moyenâgeuses et faisont la chasse aux sorcières soit nous apprenons de nos erreurs en tirant des leçons, car si nous voulons montrer l’exemple à nos jeunes, les encadrer et les outiller, on va devoir tous ensemble devenir de meilleurs adultes. Chacun selon moi à une part de responsabilité en ce sens que c’est la société qui se voit depuis quelques jours ébranlée et dépouvue et ne dit-on pas qu’il faut tout un village pour élever un enfant. Si pour une simple chicane d’adolescentes, des vies peuvent être ainsi brisées, je me demande et nous demande où en sommes-nous et où allons-nous? Bref, est-ce que ça va bien?

  17. Stéphane Nadeau

    10 ans  

    Après avoir vu que le nom de cette jeune fille circulait sur Facebook, j’ai pris soin de lui écrire. Je suis certain que plusieurs lui ont déjà écris des méchancetés, je voulais lui souhaiter bon courage. Je ne crois pas qu’en faisant d’elle une nouvelle victime on puisse régler cette triste situation. Je ne prend pas le côté de cette jeune fille, je veux juste éviter qu’on la détruise par vengeance, par colère, par tristesse… Voici ce que je lui ai écris:

    Salut Jade. Avant aujourd’hui, je ne te connaissais pas, mais depuis quelques minutes, des liens sur certains commentaires que tu as fait sur ton Wall circulent un peu partout et tu risques de recevoir plusieurs messages haineux. Ce n’est pas le cas de celui-ci. Je veux te souhaiter bonne chance dans cette tempête qui risque de te frapper. J’ai déjà été victime d’intimidation, j’ai déjà tenté de mettre fin à mes jours, alors je peux comprendre le calvaire que vivait Marjorie et la souffrance qui la hantait. Ceci dit, je ne crois pas que de te désigner comme la seule responsable et te jeter dans la boue est ce qu’il y a de mieux à faire. Tu vas surement te sentir mal, être bousculée, être pointée du doigt, reste forte. Souviens-toi que certains de tes comportements ont pu être néfastes pour d’autres, et vois cette triste expérience comme une leçon de vie que tu pourras partager avec d’autres. J’espère sincèrement que tu ne deviendras pas à ton tour victime d’intimidation. Ce ne serait tellement pas constructif. Bonne chance… sincèrement… (et en passant, tu devrais peut-être fermer ta page pour éviter le plus gros de la rafale… quitte à en ouvrir une autre… parce que tu risques d’être bombardée de messages haineux… en ce moment, certains cherchent à venger Marjorie, ça peut se comprendre… mais déjà assez de sang a coulé… pansons les blessures, et trouvons des gestes constructifs…)

    Je souhaite sincèrement qu’on puisse tenter de trouver de meilleures solutions pour arrêter l’intimidation, de façon plus proactive, plus humaine, sans détruire ceux qui l’ont fait subir, mais plutôt en les transformant en de meilleures personnes.

  18. Vanessa Cyr

    10 ans  

    Moi, ce que je vois, c’est que le Québec refuse de s’ouvrir les yeux.

    Avant de poursuivre, je veux simplement mettre au clair que je n’appuie aucunement les actes de violence, qu’ils soient physiques ou verbaux, mais la, s’en est trop. C’…est plus facile de se ranger du côté de la victime, un coup qu’elle s’est enlevée la vie, que de lui donner de l’aide quand il est encore temps… Malheureusement, il me semble que oui, mais ce qui me révolte le plus, c’est qu’il est tellement facile de détruire la vie d’une fille, parce qu’elle est étiquetée comme étant la seule et unique responsable (ce qui, pour ma part, ne m’apparait pas tout à fait vrai…). À tout ceux et celles qui s’en prennent à elle, réalisez donc ce que vous êtes en train de faire. Vous dénoncez une injustice en appliquant cette injustice elle-même, ce que je trouve effrontément ridicule. Rapellez-vous que l’innaction fait aussi mal que l’action en tant que tel, et pensez un peu. Si vous l’aviez vu se faire écoeurer, auriez-vous agit? Auriez-vous été vers elle pour lui apporter du soutien? Malheureusement j’en doute. Je doute également de la façon dont les écoles et l’entourage des victimes s’y prennent pour «régler» la situation. Tout le monde sait que les «laisses-les faire, ils vont se tanner», cela ne fontionne jamais. Je me rends compte que, bien souvent, ce sont les personnes qui intimides qui ont besoin d’aide, et qui doivent comprendre ce qui les pousse à agir de cette façon. Ce n’est pas une semaine de suspension qui règle le tout. Au contraire, cela ne fait qu’aggraver la situation.

    Je suis fière de voir que l’on s’indigne devant l’intimidation. J’ai honte de voir comment l’on s’y prend pour «rendre justice» à Marjorie.

  19. Louise Rachel Lalonde

    10 ans  

    Je suis triste de voir tout ce qu’ils ont écrit à la jeune fille qui a fait l’intimidation à Marjorie! Je pense qu’elle doit se sentir vraiment seule aujourd’hui! elle a surement besoin d’aide et j’espère que ses parents feront le nécessaire pour elle!! Je pense que les gens qui font de l’intimidation sont sérieusement malheureux! C’est vrai que les enfants ne comprennent pas l’ampleur de leur paroles mais là on parle d’une adolescente!!!Elle savait surement le mal qu’elle faisait à Marjorie! Je vois que les jeunes sont très immatures aujourd’hui!! Les bonnes valeurs et l’estime de soi ça s’apprend dans la famille d’après moi! Mes sympathies à la famille de Marjorie!

  20. Alain Dumais

    10 ans  

    Au Moyen-Âge, ce furent l’Inquisition et les rois qui lynchaient; dorénavant, c’est monsieur-madame-tout-le-monde-et-fils qui perpétue la tradition, en direct de son salon ou de son sous-sol…

  21. chantal milette

    10 ans  

    non mais je t,adore!! TU VAS ALLER LOIN DANS LA VIE MA BELLE!! j,ai 42 ans maman de trois beaux enfants et franchement que tu ressemble s a mon beau sam de 16 ans qui ce criss ben des cons commes sa maman a son âge et tout le monde est heureux!!!

  22. Méo

    10 ans  

    Youhou DOMINIC !!!!! Comment peut tu vanter la jeune fille dans ce vidéo ? Voyons donc, je suis tres déçu de toi pour la premiere fois depuis que je te suis. Va voir c’est autres vidéo et enlève moi ça et cesse de lui faire de la pub !!!!

    • Méo

      10 ans  

      Wow, c’est beau de voir votre langage la maman de 42 ans !!!

  23. GHz

    10 ans  

    Beaucoup mieux que les vidéos de tes amis pellep et GabRoy… Eux ils chirent

  24. Guillaume Beaudoin

    10 ans  

    La différence en un médicament et un poison est dans la dose. -Circa Survive

    Si quelqu’un avait donné la force à la petite Marjorie de répliquer après avoir présenté les deux joues…de montrer les crocs, elle serait peut-être en vie. Elle était trop gentille.
    Ce phénomène de masse est fascinant et perturbant en même temps. Le monde n’est pas rose, surtout pas le web.
    Prenez le fiasco de la petite JessieSlaugther sur youtube par exemple. Le web est très, très petit avec beaucoup, beaucoup de gens.

  25. Alfred Dion

    9 ans  

    T’inquiètes pas petite, avec un cerveau comme le tien, tu seras toujours belle.

Laisser un commentaire

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés