.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Gaz de shiste : Wo!

29 novembre 2010

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XIdKWcKoa0Q&feature=player_embedded[/youtube]

Fred Pellerin, Roy Dupuis, Anne Dorval, Luc Picard et une foule d’autres artistes québécois ont uni leur force pour exiger un moratoire en regard de l’exploitation des gaz de shiste au Québec dans une vidéo mise en ligne hier sur YouTube. Ils demandent aux internautes d’aller signer une pétition sur le site de l’Assemblée Nationale. Jusqu’à maintenant, la vidéo n’a pas attiré des masses de visionnements, mais ça ne devrait pas tarder.

  33 commentaires

  1. guillaume C

    11 ans  

    Écoutons nos artistes! Ils s’y connaissent mieux que nous sur ce sujet scientifique… Ils ont surement étudié dans ce domaine et réfléchi longuement avant de s’afficher contre l’exploitation du gaz de schiste…
    P.S. Comment va-t-on les payer ces artistes si le Québec ne crée pas plus de richesse?

  2. Jacques Desjardins

    11 ans  

    Nous avons au Québec des milliers d’ingénieurs et de géologues, ce qu’ils ont à dire sur l’exploration des gaz de schiste ça n’a aucune importance pour ces artistes.Messieurs Brière et Champagne parlent à travers leurs chapeaux en disant qu’il y a un moratoire dans l’état de New York,en réalité c’est à un seul endroit soit la vallée où il y a la prise d’eau de la ville de New York. À cet endroit il n’y a aucun potentiel gazier. Vos affirmations d’explosion et de contamination c’est n’importe quoi. Il vient d’avoir des audiences du BAPE, mes petits artistes avez-vous pris la peine de lire une partie de la documentation déposée avant de prendre position sur ce sujet? Je pense que M.Champagne n’a pas le temps de faire ça il est trop occupé à passer à la télévision pour donner son opinion.Il y a des ingénieurs et des géologues qui ont passés des années sur les bancs d’écoles et sur le terrain à analyser le sous-sol, c’est à eux qu’ont doit faire confiance pas au Armand Vaillancourt de ce monde. Le gaz naturel au Québec c’est pas nouveau il y a déjà eu de l’exploitation dans les année 80 à Saint-Flavien et Pointe-du-Lac. C’est pas aux artistes à diriger l’opinion dans ce domaine sous prétexte de leurs popularités et du fait qu’ils vont à la TV.

    • 11 ans  

      En effet, je seconde, vaut mieux se renseigner à l’aide de rapports scientifiques avant de se prononcer « pour » ou « contre ». C’est pas une question simple du genre aller voter ou pas.

  3. martin

    11 ans  

    J’ai une bonne idée,en coupant toutes les subventions aux artistes l’argent économisée fait que l’on pourrait se passer des revenus provenant des gaz de schiste…

  4. 11 ans  

    Je suis en accord pour couper dans la culture,festivals,films.Quand on est
    cassé comme le Québec les coupures font partie de la solution.

    Sauf que nos politiciens n’auront jamais le courage de couper mais ils
    trouveront le moyen d’augmenter les taxes sur les produits un geste courageux.Comme le disait BACHANT si le peuple est heureux tout va bien.

  5. martin

    11 ans  

    Ben oui étudions la question,faisons des comités,des sous-comités etc. qui rendront des rapports qui,si ils ne disent pas ce que les opposants veulent entendre seront encore contestés,pendant ce temps les autres agiront et nous on continuera d’être sur le BS fédéral!

  6. nick

    11 ans  

    wow!! le seul argument de ces gens au-dessus de notre société est : aie Wo?? ils sont vraiment polyvalents ces artistes…… ils en connaissent mieux que bien du monde sur plusieurs sujets….

    ps: ce n’est pas a cause qu’ils ont écoutés un reportage sur ce sujet à l’Émission Découverte que cela fait d’eux des experts….

  7. martin

    11 ans  

    @BIZ félicitations!!! Votre commentaire ajoute un point très intéressant au débat,ça reflète bien la position des artistes…

  8. christian Audet

    11 ans  

    Non aux gaz de schistes, non aux barrages, non aux éoliennes…Mais oui aux subventions

  9. 11 ans  

    @Christian audet…

    Quand y vont leur couper leur subventions car ya pu d’argent dans les coffres y vont ptete ce dire que finalement c’est pas une si movaises idées!

    Moi je dit oui a fond pour le gaz de schistes! Tant que le gouvernement garde le controle et que ca revienne dans nos poches comme en alberta avec leur pétrole! (il ont pas mal moins d’impôt et de taxe grâce au pétrole)

  10. Sebastien

    11 ans  

    Dans le vidéo, les artistes disent clairement qu’ils ne sont pas contre. Juste qu’ils demandent qu’on étudie la question et qu’on décide ensemble si ce projet est bon pour nous.

    Comme c’est là, une poignée de gens nous imposent cela et on n’a rien à dire. Et penser que les profits iront dans les poches des contribuables, c’est un peu rêver en couleur. Règle générale, les dépenses vont au public, et les profits sont privatisés. C’est toujours ce même modèle de corruption qui se répète.

  11. Franzj

    11 ans  

    On a le devoir de s,opposer a ce projet aujourdhui sinon,nos generations futures vont en payer le gros prix DEMAIN & nous en tenir responsables.

  12. Rodolphe St-Arneault

    11 ans  

    1) Couper les subventions aux artistes? vous pouvez dès maintenant jeter vos télévisions et faire une croix sur les humoristes que vous aimez tant, ainsi que ces films populaires et la musique que vous écoutez à la radio…
    2) Les géologues et autres scientifique en connaissent vraisemblablement plus, c’est vrai. Mais vous allez porter attention à un « simple » géologue qui vous parle d’environnement? soyez honnête, vous allez passé à un autre appel.
    3) Créer de la richesse? ok, mais à quelle prix?

  13. Loulou

    11 ans  

    À tous ceux qui sont contre le moratoire, auriez-vous la même opinion si ils venaient s’installer dans votre cour avec leur machinerie lourde et leur bruit sans vous demander votre avis? C’est pour que personne ne vive cette situation qu’on doit exiger que les choses se passent dans le respect et la sécurité.

  14. christian audet

    11 ans  

    @Loulou

    Je n’ai jamais vu quelqu’un être perdant après une expropriation. Parlez-en aux expropriés de mirabel…Obtenir 2 à 3 fois la valeur de sa propriété, ça change pas l’monde, sauf que….

    Le problème au Québec c’est que la minorité décide de tout. Il est grand temps que la majorité silencieuse se réveille. les groupes de pression qui réclament un moratoire, ne sont pas juste pour un moratoire, ils sont contre l’exploitation, et ils contesteront peu importe ce qui ressortira du moratoire, peu importe ce que seront les conclusions du BAPE, ils contesteront un point c’est tout!

    Oui à une exploitation intelligente des gaz de schistes, et au pértole du St-Laurent!! Et que les profits soient investis dans nos institutions qui sont en décrépitude.

  15. Agathe Lapointe

    11 ans  

    Oui au moratoire. Il y a des risques potentiels sur le plan environnemental et certains scientifiques recommandent la prudence en la matière. Il vaut mieux prévenir que guérir, particulièrement lorqu’il s’agit d’environnement.

  16. Catherine Leduc

    11 ans  

    Oui au moratoire, mais j’aimerais bien entendre des gens qui savent de quoi ils parlent plutôt que des comédiens/conteurs/etc. J’aimerais aussi que l’on reconnaisse que le vrai problème est notre surconsommation d’énergie!

  17. Sandra

    11 ans  

    Ne vous en prenez pas personnellement aux artistes. L’objectif du vidéo était de faire parler du problème et ils ont très efficacement atteint leur but.

  18. Eric Diamond

    11 ans  

    À se que je sache ils ne disent pas non, ils disent juste pouvons-nous faire attention et pas n’importe quoi.

    Bien non il faudrait tout de suite donner des permis pour une bouchée de pain à des compagnies étrangères qui un coup qui vont avoir faîtes leurs argents et l’avoir envoyés ailleurs qu’ici, vont sans doute fermer des compagnies et mettre des gens à la rue.

    Il me semble qu’ici on a les compétences de bien faire les choses donc pourquoi ne pas nationaliser l’EXPLOITATION du gaz et non la distribution comme ça si ça vaut plusieurs milliards c’est la population qui va en profiter.

  19. Jean-François Charron

    11 ans  

    Enfin un message clair qui traduit bien ma pensée. Wo! Il se trouve que je suis en affaire et que par définition une entreprise ne peu se payé le luxe de perdre de l’argent. Si pour survivre elle doit tourné les coins rond elle le fera et ça n’a rien a voir avec les compétences des ingénieurs et géologues qui auront délégués l’exécution du travail journalier. Dans la vrai vie, il faudra un encadrement maniaque pour assurer la pérénitée des écosystèmes en place. En ce moment, je n’en suis pas convaincu, alors wo! J’aimerais entre autre entendre que tous les intervenants, propriétaire de terrain, entreprise d’exploitation minière, les différents paliers de gouvernement aient toutes les garanties nécessaires pour mener a bien chaque forrage.

  20. Gilles

    11 ans  

    Benoit Brière et Elise Guilbault dans la vidéo ! Tiens donc ! Et ils étaient comme par hasard à TOUT LE MONDE EN PARLE lors du passage du chef de l’ADQ Gérard Deltell !! Pas étonnant qu’ils lui soient tombés dessus comme ils l’ont fait ! C’est maintenant clair que le pauvre mec a été piégé …

  21. Marie-Victor

    11 ans  

    @ Loulou

    Vous prétendez que les gens de l’industrie s’installent où ils veulent. Les foreurs passent des ententes avec les propriétaires et les dédommagent, s’ils acceptent. Si on ne fait pas d’exploration, on ne peut pas affirmer que ce sera rentable de passer à l’exploitation. En ce moment, le Gouvernement est à mettre en place toutes les lois pour réglementer cette nouvelle ressource, si le potentiel est là.

  22. André Bouchard

    11 ans  

    Je pense bien signer la pétition, mais … Qui a monté ce message?

    Sans égard à la cause dont il est question, vous êtes pas tannés de ces messages d’artistes qui nous disent quoi faire et quoi penser? Surtout quand ces messages sont ne sont pas signés par leur véritable producteur.

    Qui nous parle vraiment derrière ces personnalités et ce message professionnel? Ça me rappelle la vidéo Culture en péril (http://youtu.be/UrATQeLLKX0) dont on a jamais su qui est l’émetteur. C’est ironique quand même qu’on demande à des artistes de s’exposer personnellement, mais que l’annonceur, celui qui a organisé et monté tout ça ne s’affiche pas. Ça vous dérange pas Luc, Roy et tous les autres d’aller au front pour quelqu’un qui n’a pas votre courage? Saviez-vous qu’ils omettraient leur signature? ou avez-vous accepté sciemment d’agir en paravent?

    Comprenons nous bien, moi aussi je me sens interpellé par la question. Mais je n’aime pas le procédé qu’on utilise pour me faire agir.

    Je suis plus sympathique à celui de la Fondation Jasmin Roy (http://youtu.be/Z-54upveS5o) qui signe son message.

    Tout réfléchi, je signerai cette pétition avec plaisir, quand les auteurs de ce message le signeront.

  23. Florent Beauchemin

    11 ans  

    NON au gaz de shit (erreur volontaire).
    Le pétrole, le gaz naturel, l’hydro-québec et ensuite ce gaz?.
    Toujours et toujours des pourris qui veulent nous VENDRE des énergies, nous rendre dépendants de factures de mois en mois quand tous et chacun pourrait avoir SA PROPRE ÉOLIENNE chez lui et ne plus payer un sou, avoir son auto électrique. VOUS EN AVEZ PAS BEAUCOUP PLUS QUE MARRE DE LEURS MAUDITES MAGOUILLES DONT VOUS ÊTES TOUJOURS LA VACHE À LAIT?
    Florent Beauchemin
    Montréal

  24. Philippe Lemelin

    11 ans  

    Malgré le professionnalisme et le respect de l’environnement des compagnies exploitantes, il sera toujours impossible de garantir aucune fuite de ces gaz dans l’air ou dans la nappe phréatique. Il est impossible de le garantir, car l’erreur est humaine. Il est impossible de le garantir car les techniques d’exploitation ne seront jamais à l’abri de défaillances techniques. Dans une zone lointaine inhabitée cette exploration n’aurait pas d’effets directs sur la santé des hommes, elle en aurait « seulement » sur la faune et la flore locale. Cependant dans ce cas ci, les zones exploitables sont en zones habitées. Une défaillance technique ou une erreur humaine signifierait la contamination de l’eau potable sur une très grande surface et pendant un laps de temps important. L’air et l’eau affectés causeraient des problèmes de santé qui auraient des coûts économiques inconnus. Les propriétés voisines verraient leurs valeurs mobilières diminuées. Sommes-nous prêt à prendre tous ces risques pour un montant d’argent indéterminé pour un contrat d’une durée inconnue ? À vous de choisir, pour moi, le choix est clair!

    Philippe Lemelin
    Inspecteur en bâtiment
    Technicien de l’environnement

  25. 11 ans  

    Sur cette vidéo, on voit qu’il a déjà été développé de façon concrète et effice la transformation du CO2 en pétrole : http://www.youtube.com/watch?v=c7rXUa4zAx4&feature=player_embedded

    Au lieu d’exploiter le gaz de schiste, pourquoi nous étudierions pas la possibilité d’utiliser cette méthode lors du moratoire ? Ça créerait autant d’emploi ! Et cela serait merveilleux pour l’environnement. En plus, ici, en Gaspésie, il y a des tonnes et des tonnes d’algues inexploitée ! On pourrait donner de l’ouvrage partout au Québec, installer ce genre de production partout où il y a une usine qui pollue et tout ! Voyons, réveillez vous Québécois !

Laisser un commentaire

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés