.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Êtes-vous prêts pour Facebook Places?

24 août 2010

Capture d’écran 2010-08-23 à 14.35.17

Ainsi donc Facebook se lance dans la géolocalisation. Le géant des médias sociaux a annoncé la semaine dernière la mise en place d’un nouveau service intitulé Facebook Places (Lieux, en français) qui permet à ses membres d’informer leurs amis des lieux qu’ils fréquentent grâce au GPS de leur téléphone intelligent. Pour le moment, l’application n’est disponible que pour les appareils iPhone, aux États-Unis. Ce n’est cependant qu’une question de temps avant que le service soit disponible ailleurs dans le monde, dont au Canada (voici le message qui apparaît pour l’instant au Québec).

Facebook places canada

Comment ça marche

Pour utiliser Facebook Places, vous devrez d’abord télécharger la dernière mise à jour de l’application Facebook pour le iPhone (gratuite), ou encore vous connecter sur le site mobile touch.facebook.com à partir de votre téléphone, pourvu qu’il supporte le HTML 5 et la géolocalisation.

Une fois sur le lieu que vous désirez partager avec vos amis (un parc, un bar, un amphithéâtre, etc.), il suffit d’ouvrir l’application afin de permettre à Facebook de vous localiser. Places vous proposera alors une série d’endroits à proximité de votre position parmi lesquelles choisir (si l’endroit n’a pas encore été enregistré, vous pourrez l’inscrire vous-même). Il ne vous reste plus qu’à faire un « check-in » à l’endroit désiré pour que Facebook propage la nouvelle.

L’information sera affichée sur le mur de votre profil, dans le fil de nouvelles de vos amis ainsi que dans la section Activité récente de la page du lieu visité. Si vous êtes accompagné d’un ami, vous pourrez également l’identifier (tag) à la façon d’une photo ou d’un statut et vice versa. En d’autres mots, si vous autorisez vos amis à vous localiser, on pourrait savoir où vous vous trouvez sans même que vous utilisiez Places. Juste parce que quelqu’un l’a fait à votre place.

Une fois enregistré sur un lieu, Places affichera le nom de tous les autres membres de Facebook qui se trouvent sur place en même temps que vous. Une façon selon Facebook de vous permettre de retrouver des amis plus facilement et pourquoi pas de faire de nouvelles rencontres. C’est du moins ce que l’on suggère dans cette vidéo officielle dans laquelle on fait l’éloge de la géolocalisation.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ZfX_ZQag1BM[/youtube]

Configurez vos paramètres de sécurité

Bien sûr, ce nouveau service soulève des questions en matière de sécurité. Comme le dit si bien le porte-parole du Privacy Rights Clearinghouse dans cet article du Guardian, « si les gens savent où l’on se trouve, ils savent où l’on ne se trouve pas ».

Pour plusieurs critiques, Places pourrait bien être la meilleure invention jamais créée… pour les voleurs! En effet, si vous « checkez in » dans un petit bed and breakfast à l’extérieur du pays en prenant bien soin d’identifier aussi votre douce moitié, vous venez clairement d’informer vos amis (le sont-ils tous vraiment?) qu’il n’y a personne à la maison…

Facebook est habitué de voir ses paramètres de confidentialité soulever la controverse. Il n’est donc pas surprenant que l’annonce de Places ait été accompagnée d’une vidéo complète sur la façon de configurer son compte en plus de faire l’objet d’un question-réponse fort étoffé dans sa section Aide.

Places n’est peut-être pas encore disponible au Canada, mais sachez qu’il est déjà possible de choisir les paramètres de confidentialité qu’on désire lui appliquer. Il est par exemple possible de désactiver l’option qui permet à des amis de nous localiser à un endroit et de s’exclure de la liste des personnes présentes qui s’affiche lorsque l’on s’inscrit sur un lieu. On peut également dresser une liste personnalisée des amis à qui l’on désire révéler les lieux où l’on se trouve. Si vous avez un ex qui a des tendances de « stalker », ça pourrait être une bonne idée de l’éliminer de cette liste. En d’autres mots, il est possible de se « protéger » complètement du service Places, si c’est ce que vous souhaitez.

Capture d’écran 2010-08-24 à 15.28.06

Capture d’écran 2010-08-24 à 15.28.27

La géolocalisation, à quoi ça sert?

Ce qui nous amène à la question fondamentale: mais pourquoi diable vouloir dire aux autres où l’on se trouve en tout temps? À entendre les porte-paroles de Facebook, les lieux que l’on visite définissent notre personnalité, nos intérêts, nos mœurs et il est tout à fait normal de vouloir les partager avec nos amis. Sans oublier que la géolocalisation favoriserait les rencontres et faciliterait la recherche de nos amis.

Capture d’écran 2010-08-24 à 16.48.21

Personnellement, il y a déjà quelques mois que j’utilise Foursquare, une application, dont Places s’est largement inspirée. D’abord fort excité par les possibilités de la patente et pas mal fier des « badges » remportées (un utilisateur qui s’inscrit souvent au même lieu peut gagner un écusson et devenir « maire » de la place ), je me suis lassé tranquillement du service en plus de ressentir un vague sentiment de paranoïa.

Et si quelqu’un se servait de mes infos pour me suivre? Dévaliser ma demeure quand je m’absente (je ne suis pas si difficile que ça à trouver)? J’ai aussi réalisé que je n’avais pas si envie que ça de révéler aux autres les commerces que je fréquente, le petit resto où je vais manger chaque midi, le gym où je m’entraîne, mes habitudes de vie quoi!

Avec ma page Facebook et mon compte sur Twitter, j’estime partager déjà suffisamment d’information avec mes amis et mon réseau de connaissance. Je ne suis vraiment pas certain d’avoir le goût d’en dévoiler davantage.

Mais qu’on le veuille ou non, avec l’arrivée de Places, le débat sur la pertinence de la géolocalisation est désormais incontournable. Fort de son demi-milliard d’abonnés, Facebook vient d’introduire cette notion jadis réservée aux « early adopters » au grand public. Je suis curieux de voir la proportion d’utilisateurs qui vont craquer pour le « check-in ».

Et qui osera le faire en allant chez Parée 😉

  3 commentaires

  1. Nicolas

    11 ans  

    Plus ça va, plus on rend la job facile aux voleurs lol.

  2. wolfman1011

    11 ans  

    Es-ce que apple à payer pour le placement de produit ;-S

  3. Claudy Harvey

    11 ans  

    « Avec ma page Facebook et mon compte sur Twitter, j’estime partager déjà suffisamment d’information avec mes amis et mon réseau de connaissance. Je ne suis vraiment pas certain d’avoir le goût d’en dévoiler davantage. »
    Exactement mon point de vue… Et j’ajoute que les utilisateurs de FourSquare me tombent profondément sur les nerfs sur Twitter en remplissant ma TL de « Je suis au Métro Beaubien »… Peut-on se garder un tout petit jardin secret dans le Web 2.0???
    @clauharvey

Laisser un commentaire

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés