.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Est-il dangereux de s’afficher souverainiste?

19 juin 2012

Les jeunes artistes veulent-ils parler de souveraineté?

C’est la question qu’un petit groupe d’humoristes, chanteurs et comédiens posent à quelques jours de la fête nationale du Québec.

Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube, Guillaume Wagner, Kim Lizotte, Catherine de Léan, Alexandre Désilets et François Bernier sortent du placard et s’affichent publiquement comme souverainistes.

« Est-ce que je vais perde des fans? », se demande notamment Antoine Désilet.

Dans la description de la La vidéo, on apprend qu’un site Web, Demain c’est Maintenant, servira bientôt de plateforme de discussion sur le sujet, « un lieu de diffusion et d’échange qui donnera la parole à des Québécois de tous les horizons à propos du projet commun qui est d’obtenir la souveraineté politique du Québec.

On ignore pour le moment qui se cache derrière cette initiative et quand le site Web sera lancé.

  7 commentaires

  1. 7 années  

    Alexandre Désilets. Pas Antoine. Sinon excellenty idée ce vidéo.

  2. Benoit

    7 années  

    Très drôle! C’est beaucoup plus dangereux pour un artiste de s’afficher fédéraliste. Artiste au Québec = obligé d’être souverainiste.

  3. Lynda Cameron

    7 années  

    Je souhaite que cette fois nous réussissons!!!!

  4. Hector Comeau

    7 années  

    Il me semblait que c’était vieux jeux et passé date.
    Il n’en est rien, réveillons nous, assumons nous, ayons confiance.

  5. Simon

    7 années  

    Moi, ce qui m’interpelle le plus, c’est ce à quoi fait référence François Bernier : l’espèce de clash entre le Québec et le ROC.

    J’ai l’impression qu’on est dans un mariage de raison, un mariage arrangé avec un conjoint avec lequel on partage un logement, une voiture, les comptes… mais avec lequel on a aucune affinité. On ne parle pas tout à fait la même langue, on n’aime pas les mêmes activités (sauf le hockey) et on n’a pas les mêmes valeurs (registres des armes à feu, réouverture du débat sur l’avortement, intérêt développé pour l’affaire militaire, total désintérêt pour l’environnement).

    Le meilleur indicateur de l’accroissement du fossé entre les deux solitudes, c’est le résultat des dernières élections générales fédérales. Un raz-de-marée bleu pour l’ensemble du pays, une vague orange pour le Québec. Pouvions-nous être plus clairs ?

    Par contre, ce qui ressort aussi de ce scrutin, c’est le décès du Bloc Québécois. Que devons-nous en déduire ? Que les Québécois ne sont pas intéressés par la souveraineté ? Que les Québécois ne sont pas prêts à en entendre parler ? Que les Québécois croient que la souveraineté ne passera pas par le Bloc malgré qu’ils soient souverainistes ? Toutes les réponses sont envisageables…

Laisser un commentaire à Dominic Arpin

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés