.fb_reset { font-family: 'Open Sans', sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px; }

BLOGUE

Élections 2012 : les médias sociaux à l’honneur

5 août 2012

Snif. Mes vacances sont officiellement terminées!

Je retrouve mon micro chez Paul Arcand demain matin (deux semaines plus tôt que prévu) afin de couvrir la campagne électorale déclenchée mercredi dernier. Bien sûr, c’est l’utilisation des médias sociaux par les différents partis qui sera mon sujet de prédilection.

Question de mettre mes données à jour et de raffiner mes outils de recherche, j’ai passé la journée à analyser les comptes des cinq principaux partis dans la course. Je vous partage ici mon compte rendu. Bonne lecture!

Parti Libéral du Québec

Site officiel : Bâti à la manière d’un blogue, le site du PLQ présente quatre sections : Équipe, Enjeux, Engagements et Médias. Le parti y publie ses communiqués de presse, des photos et les vidéos de campagne de Jean Charest. Des plug-ins Facebook et Twitter permettent de partager facilement les contenus du site. Il est possible de commenter les entrées.

Twitter : Jean Charest n’est pas présent sur Twitter. Le compte officiel du PLQ compte un peu plus de 7200 abonnés. Le gestionnaire y partage essentiellement des nouvelles sur la campagne, les déplacements du chef et des photos en provenance d’Instagram en plus de retweeter les messages des députés et des ministres présents sur Twitter.

Le compte est géré de façon unidirectionnelle. Il n’y a aucun échange avec les abonnés. Notons toutefois que de nombreux députés, attachés de presse et stratèges du parti ont aussi des comptes personnels. Voici la liste des candidats dressée par le PLQ.

Facebook : Jean Charest a une page officielle sur Facebook avec plus de 7900 adeptes. On y retrouve des nouvelles sur la campagne, les vidéos du chef et des photos Instagram. Rien de personnel, ce qui suppose que la page n’est pas administrée par Jean Charest lui-même. Les commentaires négatifs semblent tolérés, ce qui fait preuve d’une certaine ouverture et transparence.

Le PLQ a aussi une page sur Facebook avec 4800 fans. Le contenu est presque identique à celui de la page de Jean Charest.

YouTube : Chaque jour, en direct de son autobus, Jean Charest enregistre une vidéo dans laquelle il commente la campagne, présente ses promesses électorales et réplique à ses adversaires. Les capsules de quelques minutes sont tournées à la manière d’un vidéoblogue. Les commentaires sur YouTube ont été désactivés. Pour le moment, les clips de Jean Charest génèrent bien peu de visionnements. Le plus populaire affiche seulement 900 vues au compteur.

Le PLQ a aussi lancé une première capsule intitulée Les faits sur YouTube il y a deux jours. Une employée du bureau de campagne, Maripier Isabelle, s’applique à « corriger les faits » avancés par les partis adverses, chiffres et tableaux à l’appui. La réalisation est professionnelle et la livraison de la présentatrice fort efficace. Un concept certainement inspiré par le « truth-team » de Barrack Obama.

Les Faits a aussi un compte sur Twitter qui est alimenté par l’équipe des communications du PLQ.

Parti Québécois

Site officiel : Lors de notre visite, une retransmission en direct du lancement de la campagne dans Gouin était présentée sur le site officiel du PQ. Sinon, le site est divisé en 6 sections : Actualité, Candidats, Le Parti, Souveraineté, Dossiers et Tout peut changer. Une carte présentant les déplacements de la chef peut aussi être consultée.

Le PQ a aussi son blogue où l’on peut notamment lire des entrées de la chef Pauline Marois.

Twitter : Pauline Marois est absente de Twitter. Le compte du PQ est toutefois très actif avec plus de 6400 tweets et 14 mille abonnés. Neuf gestionnaires différents gèrent le compte. En plus de promouvoir les faits marquants de la campagne du PQ, les intervenants répondent très souvent aux questions des abonnés. Un gros plus.
De nombreux députés du PQ sont aussi sur Twitter.

Facebook : Le PQ compte plus de 15 800 fans sur Facebook (3 fois plus que le PLQ) et Pauline Marois plus de 25 000 (3 fois plus que Jean Charest). Les entrées des deux pages sont fort semblables (photos Instagram, tableaux, nouvelles de la campagne, vidéos) mais on sent une touche plus personnelle sur la page de la chef.

YouTube : Entrevue avec la chef tirée d’une émission d’information, extraits d’allocutions, présentation des candidats vedettes comme Léo Bureau-Blouin, le PQ se montre fort actif sur YouTube. Chaque jour, un Webjournal vidéo est aussi produit et mis en ligne sur le site. Animé par Jean Bouchard, directeur des TI, le Webjournal propose un compte rendu des principales nouvelles de la campagne du PQ. Livré en direct, le Webjournal aurait cependant intérêt à être plus rythmé et raccourci. Un des épisodes dure presque 10 minutes, aussi bien dire une éternité sur la planète YouTube!

Coalition Avenir Québec

Site officiel : Le site de la CAQ comporte essentiellement les mêmes sections que ceux du PQ et du PLQ (liste des candidats, programme du parti, événements à venir). Derrière l’emballage, le contenu est toutefois plutôt mince. La section Suivez l’autobus en direct n’est qu’un lien vers la page Facebook de François Legault alors que la section Préparer demain promet des détails à venir. Elles sont pourtant bien en vue dès que s’ouvre la page.

Twitter : François Legault est fort actif sur Twitter depuis déjà plusieurs semaines. Ses nombreuses sorties sur le site lui ont d’ailleurs valu une large couverture médiatique. Plus de 14 700 personnes sont abonnées à son compte. Le chef utilise un langage familier et n’hésite pas à se batailler avec ses rivaux et répondre directement à ses détracteurs. François Legault a de toute évidence compris l’importance de la « proximité » et de la conversation sur les médias sociaux.

La CAQ a aussi un compte sur Twitter avec plus de 8100 abonnés.

Facebook : Nouvellement débarqué sur Facebook, François Legault compte à peine un peu plus de 400 adeptes sur sa page officielle, très, très loin derrière ses deux rivaux. Des trois principaux chefs de parti, c’est toutefois celui qui « parle » le plus à ses adeptes. Les entrées sont plus personnelles, moins télégraphiées que celles de Jean Charest et Pauline Marois.

Le compte de la CAQ est beaucoup plus populaire que celui de son chef : 4700 abonnés au moment d’écrire ces lignes. On y retrouve essentiellement des annonces, des photos et des liens vers des articles de journaux.

YouTube : Ouf, la dernière vidéo de la CAQ sur YouTube remonte à trois mois (un discours du chef)! Bref, rien depuis le début de la campagne! Étonnant et pas très avisé.

Québec Solidaire

Site officiel : Des textes. Beaucoup de textes sur le site de Québec solidaire. On mise clairement plus sur le contenu que sur la forme. Le site présente les communiqués de presse de QS, les engagements électoraux et le programme ainsi que les blogues de Françoise David et un blogue de campagne.

Twitter : L’exemple parfait d’une bonne gestion de compte. La gestionnaire de communauté (Anne-Marie Provost) est à l’écoute et prend soin d’interagir avec les abonnés. Elle répond à leur question, réagit aux propos concernant le parti, le tout dans un langage simple et naturel, très loin de la cassette habituelle. Pas surprenant que le compte soit le plus populaire de tous les partis avec plus de 14 700 abonnés.

Amir Khadir (27 500 abonnés) et Françoise David (12 500 abonnés) sont également fort actifs sur Twitter et maîtrisent parfaitement le médium.

Facebook : Plus de 9300 personnes ont cliqué « J’aime » sur la page de Québec Solidaire. On y trouve des photos, des liens vers des nouvelles sur le parti et des vidéos.

Amir Khadir (15 600 abonnés) et Françoise David (3800 abonnés) ont également des pages officielles.

YouTube : Durant la campagne, les candidats de QS promettent de répondre par vidéo à des questions posées par des citoyens sur les médias sociaux. Trois candidats l’ont fait jusqu’à maintenant, dont le député de Mercier Amir Khadir. Une belle initiative. Sinon, le compte contient des vidéos biographiques d’Amir Khadir et de Françoise David et de différents événements publics.

Option Nationale

Site officiel : Très joli le site d’Option Nationale. Simple et efficace. On y trouve tout ce à quoi on s’attend (les candidats, la plateforme, les communiqués de presse), des outils de partage en plus d’une série d’images à télécharger pour afficher son allégeance sur Facebook. Option Nationale vient aussi de lancer un blogue.

Twitter : 5200 personnes suivent Option Nationale sur Twitter. La gestion du compte est exemplaire. On y sent un désir réel de dialogue et d’échange. Le chef d’ON, Jean-Martin Aussant, est aussi passé maître dans l’art de tweeter. Le candidat a déjà plus de 10 000 abonnés.

Facebook : Le compte Facebook d’Option Nationale partage des nouvelles du parti, des photos et des vidéos. On y dénote une forte activité. Les commentaires et les « J’aime » sont nombreux. La page compte près de 11 000 fans.
Jean-Martin Aussant est également fort actif sur Facebook même si seulement 2000 personnes le suivent.

YouTube : Devant un mur de brique, Jean-Martin Aussant parle de la gratuité scolaire, de la péréquation, de la souveraineté et d’une dizaine d’autres sujets dans une série de courte vidéo. Efficaces et punchés. En prime, la vidéo la plus rafraichissante de la campagne réalisée par la candidate dans Taschereau, Catherine Dorion. Juste trop bon!

  13 commentaires

  1. christian

    5 années  

    Suis pas mal déçu de la campagne 2.0 jusqu’à présent. Ce n’est que leurs bitchages enfantins qui s’est retrouvé sur twitter. Le PLQ en est le meilleur exemple, ses membres ne font que bitcher et retweeter des bitcheries. Leur compte « Les Faits » n’est guère mieux, les commentaires sur les vidéos sont fermés. On nous pitchs des soit disant vérité, mais on ne peut en débattre. Allo la transparence…

    Par contre, ce qui rends cette élection plus intéressante, c’est le citoyen. C’est fou ce qu’on peut trouver dans les réponses aux politiciens quand ils tweet quelque chose de pas 100% véridique. Ça demande un peu de travail, mais on y fait des découvertes très surprenantes, que ça soit des vieux liens embarrassants ou des vieilles vidéos.

    • Manon

      5 années  

      Cher Christian, tu as malheureusement raison. Je t’invite par contre à regarder sérieusement Option Nationale. Monsieur Aussant est toujours très intègre dans ses propos et tu n’y verras pas de « bitchages enfantins ».

  2. Jonathan

    5 années  

    Je suis beaucoup les diffrents partis sur les médias sociaux et ce, depuis bien avant le déclenchement des élections. Comme tu le dis Dominic, QS et ON sont probablement les deux qui maîtrisent le mieux Twitter et Facebook, et qui interagissent le plus avec les gens. Malgré que ce sont de petits partis, on voit qu’ils ont à coeur d’être près de la population.

    Merci également d’avoir inclus ces deux derniers dans ce billet. Chose que les grands médias ne semblent pas vouloir faire. On a qu’à lire un peu les journaux ou se promener sur les sites web des grands quotidiens pour voir que QS et ON ne profitent que d’un minuscule espace par jour, autant dire rien du tout. Tous ne parlent que de la CAQ, du PQ et du PLQ, alors que les deux autres partis ont des idées et des candidats tout aussi valables qu’eux…

  3. Mathieu L BOUCHARD

    5 années  

    Attention : les 2269 abonnés de J-M Aussant, c’est en plus de ses amis. C’est une page personnelle, donc chaque nouvel ami doit être approuvé individuellement et il y a une limite de 5000. Ça fait des mois que Aussant a atteint cette limite, et le système d’abonnements compense un peu pour le problème. Cependant, les abonnements ne sont pas complètement équivalents aux «j’aime» non plus. Bref, pour être comparable, ça aurait pris un autre type de page Facebook.

  4. Claude

    5 années  

    N’oublier surtout pas qu’il y a plusieurs années lorsque Pauline Marois était ministre des finances elle à couper les salaires de la foction public de 20% et quelques mois plus tard la chambre des communes s’octroyait une augmentation de salaire de 6%
    On en entend plus parler mais c’est bien ce qui est arriver.

    • Mathieu L BOUCHARD

      5 années  

      La coupure de 20 % dans la fonction publique, ça a été voté le 11 décembre 1982 sous le nom de loi 105. C’était une douzaine d’années avant qu’elle devienne ministre des finances.

      Au moment de la loi 105, Marois était ministre de la Condition Féminine, alors que c’était Parizeau qui était ministre des Finances, et Denise Leblanc-Bantey était ministre de la Fonction Publique.

  5. Daniel

    5 années  

    Le PLQ a aussi une page sur Facebook avec 4800 fans. Le contenu est presque identique à celui de la page de Jean Charest.

    Dont 3500 ami ont été acheté…la ville la plus populaire est New York…Ils l’ont avoué.

Laisser un commentaire à Portrait de gestionnaire de communauté : Option nationale | MARIANIK : stratégie médias sociaux — Montréal, Quebec, Canada

Dominicarpin.ca - Copyright 2017 - Tous droits réservés